BFM Lyon

Le masque désormais obligatoire à Lyon et Villeurbanne

Des piétons portant un masque de protection dans une rue de Lyon le 22 aôut 2020

Des piétons portant un masque de protection dans une rue de Lyon le 22 aôut 2020 - PHILIPPE DESMAZES © 2019 AFP

A partir de ce mardi, le masque est obligatoire partout à Lyon et à Villeurbanne.

Il faudra désormais sortir masqué dans les rues de Lyon et de Villeurbanne. Lors d'une conférence commune avec les maires des deux villes, la préfecture du Rhône a annoncé ce lundi après-midi l'extension du port du masque obligatoire à l'ensemble des deux communes. Cette obligation sera appliquable dès ce mardi 8 heures, pour toute personne de plus de 11 ans. Les cyclistes et joggeurs en sont en revanche exemptés durant leur activité physique, précise la préfecture.

Le masque devient également obligatoire à partir de mardi dans un rayon de 50 mètres autour des écoles, collèges, lycées et établissements d'enseignement supérieur de tout le département, ajoute la préfecture. Le masque doit également être porté aux abords des gares, stations de métro, arrêts de tramways et arrêts de bus.

Des mesures plus strictes

La ville de Lyon avait déjà pris des mesures pour rendre obligatoire le port du masque, mais seulement dans certaines zones précises et à certains horaires. Jusque-là, il était obligatoire sur une partie de la Presqu'île entre 10h et 23h, et sur les quais de Saône et du Rhône entre 18h et 2h. Quant à Villeurbanne, le masque était jusqu'à présent imposé sur les marchés.

"Force est de constater que ces mesures n'ont pas suffi, a noté le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, au micro de BFM Lyon ce lundi. Même si je salue le sens très large des responsabilités des Lyonnais et des Lyonnaises qui dans leur grande majorité ont porté le masque."

135 euros d'amende encourus

En cas de non respect de l'obligation, les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Les forces de l'ordre feront cependant preuve de "discernement" assure le préfet.

"L'objectif, c'est de s'assurer lorsque les risques sont les plus importants que ce masque est porté, assure le préfet. Si une personne est seule dans une rue, s'il n'y a pas de risque, il n'y aura pas lieu de la verbaliser. Il s'agira surtout d'être pédagogue puis éventuelement, si les gens étaient récalcitrants, faire en sorte que des amendes soient dressées."

Ces mesures doivent permettre de faire face à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus dans la région. Jeudi dernier, le département a été placé en zone rouge par les autorités alors que les nouveaux cas de contamination au covid-19 ne cessent d'augmenter.

Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, le taux d'incidence est de 76,1 pour 100.000 habitants dans le Rhône, bien au-dessus du seuil d'alerte fixé à 50 pour 100.000 habitants. Le taux de positivité atteint par ailleurs 7,1% dans le département, tandis que 107 personnes sont actuellement hospitalisées.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions