BFMTV

Royaume-Uni: le meurtrier de Jo Cox jugé cet automne

Des fleurs et des bougies déposées le 16 juin 2016 devant le Parlement, à Londres, en hommage à Jo Cox. (Photo d'illustration)

Des fleurs et des bougies déposées le 16 juin 2016 devant le Parlement, à Londres, en hommage à Jo Cox. (Photo d'illustration) - Daniel Leal-Olivas – AFP

L’homme accusé du meurtre de la députée travailliste Jo Cox, qui défendait l’idée selon laquelle le Royaume-Uni devait rester en Europe, sera jugé outre-Manche dès cet automne selon le Guardian.

La justice ne connaît pas de lenteurs au Royaume-Uni. D’après le Guardian, quotidien britannique, Thomas Mair, accusé de l’assassinat de Jo Cox alors que la députée travailliste de 41 ans se trouvait dans sa circonscription de Birstall près de Leeds, sera jugé en automne. La date précise arrêtée, et provisoire, est celle du 14 novembre prochain. 

"Mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni"

Avant de comparaître le 14 novembre, probablement devant la Cour centrale de la Couronne britannique d’Old Bailey, Thomas Mair devra répondre à une audition deux mois avant, le 19 septembre. Tout au long de son audition préliminaire ce jeudi, qui coïncide avec le jour du référendum sur le Brexit, l’homme de 52 ans à la barbe grisonnante est resté impassible. La semaine dernière, il avait pourtant été plus loquace devant un magistrat en déclarant "Mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni". Il est notamment accusé de meurtre, graves blessures physiques, ou encore de possession d’arme à feu avec intention de commettre un crime.

De David Cameron, depuis la Chambre des communes, jusqu’à Jeremy Corbyn, leader du Parti travailliste, tous ont loué les qualités de Jo Cox, estimant qu’elle était une femme politique brillante, voire "une des meilleures d’entre eux" d’après les mots de ce dernier. 

A.M