BFMTV

Royaume-Uni: des chiens entraînés pour détecter plus rapidement le Covid-19

Des chiens - Image d'illustration

Des chiens - Image d'illustration - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Les autorités britanniques souhaiteraient, entre autres, positionner les canidés dans les aéroports afin de contrôler les nouveaux arrivants dans le pays.

Quel rôle les chiens peuvent-ils jouer dans la détection du Covid-19? En collaboration avec l’organisation Medical Detection Dogs, des scientifiques des universités de Durham et de la London School of Hygiene and Tropical Medicine planchent depuis maintenant plusieurs semaines sur cette question.

Selon le média SciencePost, il s'agirait ici de savoir si la maladie laisse une odeur sur les masques de protection utilisés par des patients contaminés, et surtout, si cette dernière est identifiable par les canidés.

Le cas échéant, à la manière du cancer ou d'autres maladies déjà détectables, cette solution pourrait faire gagner un temps précieux aux équipes médicales dans la prise en charge des malades. 

Entraînement spécial pour les chiens 

"Nous pensons que les chiens peuvent détecter le Covid-19 et qu'ils pourront très rapidement dépister des centaines de personnes afin de savoir qui doit être testé et isolé", a déclaré à l'AFP Claire Guest, fondatrice et directrice générale de l'association Medical Detection Dogs.

Dans son centre d'entraînement situé à Milton Keynes, dans le centre de l'Angleterre, les chiens sont dressés à reconnaître l'odeur du virus parmi plusieurs échantillons. Ils doivent alors signaler quand ils l'ont trouvée, avant d'être récompensés.

"Nous avons la preuve que les chiens peuvent détecter des bactéries et d'autres maladies, nous pensons donc que ce projet fera une énorme différence dans la capacité à contrôler la propagation de Covid-19", a ajouté Claire Guest, dont l'association a déjà formé des canidés à détecter le cancer ou la maladie de Parkinson. 

"Diagnostic rapide et non invasif"

L'équipe s'est donné pour but de former les animaux en six semaines, afin de pouvoir fournir rapidement aux autorités sanitaires un "outil" de "diagnostic rapide et non invasif". 

Une fois dressés, les chiens pourront être utilisés pour identifier des voyageurs contaminés par le virus à leur arrivée dans le pays ou être déployés dans d'autres espaces publics.

Selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles, le Covid-19 a contaminé plus de 1.240.000 personnes dans le monde. Le nombre réel d'infections pourrait s'avérer beaucoup plus élevé, puisque de nombreux pays ne testent que les cas graves ou les patients nécessitant une hospitalisation.

Hugo Septier avec AFP