BFMTV

Niger: plusieurs humanitaires de l'ONG Acted parmi les Français tués

Huit personnes dont six Français et deux Nigériens ont été tuées dimanche par des hommes armés selon le gouverneur de la région de Tillabéri. L'Élysée confirme des victimes françaises, sans en donner le nombre.

Huit personnes dont six Français et deux Nigériens ont été tuées dimanche par des hommes armés venus à motos dans la zone de Kouré au Niger, selon le gouverneur de Tillabéri. L'Élysée a confirmé que des Français étaient morts au Niger, sans donner plus de précision. Plus tard dans la soirée, l'ONG Acted a annoncé que plusieurs de ses humanitaires se trouvaient parmi les victimes.

"Il y a huit morts : deux Nigériens dont un guide (touristique) et un chauffeur, les six autres sont des Français", a déclaré le gouverneur de Tillabéri, Tidjani Ibrahim Katiella. "Nous sommes en train de gérer la situation, on donnera plus d'informations après", a indiqué le gouverneur qui n'a pas donné de détails sur les circonstances de l'attaque, ni sur l'identité des assaillants.

De son côté, l'ONG Acted a annoncé que plusieurs de ses salariés avaient été tués.

"Parmi les huit personnes tuées au Niger, plusieurs sont des salariés d'Acted", a indiqué Joseph Breham, avocat de l'ONG.

La force Barkhane en appui

L'Élysée a confirmé, ce dimanche soir, des victimes françaises, sans en donner le nombre. Le président français Emmanuel Macron s'est par ailleurs entretenu par téléphone avec son homologue nigérien, Mahamadou Issoufou, a encore précisé l'Élysée.

"La force Barkhane fournit actuellement un appui, à la demande des autorités nigériennes", ajoute l'État-major des armées à BFMTV.
Images prises par les forces de sécurité sur place
Images prises par les forces de sécurité sur place © -

La plupart des victimes abattues par balles

"L'attaque a eu lieu vers 11h30 à 6 km à l'est de la localité de Kouré" qui se trouve à une heure de route de Niamey sur la route nationale numéro 1, a expliqué de son côté une source proche des services de l'environnement.

"La plupart des victimes ont été abattues par balles et une femme qui a réussi à s'enfuir a été rattrapée et égorgée. Sur place, on a trouvé un chargeur vidé de ses cartouches", a relevé cette source. "On ne connait pas l'identité des assaillants mais ils sont venus à motos à travers la brousse et ont attendu l'arrivée des touristes. Le véhicule emprunté par les touristes appartient à l'ONG Acted".

Une zone déconseillée "sauf raison impérative"

Sur le site du ministère des Affaires étrangères, il est indiqué que "la menace terroriste pesant sur le Niger, en particulier hors de la capitale et près des frontières, est élevée. Des mouvements terroristes présents au Sahel ainsi qu’au Nigéria et dans la zone lacustre (Boko Haram) sont susceptibles de conduire des opérations au Niger".

La carte du Niger sur le site du Quai d'Orsay
La carte du Niger sur le site du Quai d'Orsay © Ministère des Affaires étrangères

Kouré ne se trouve pas dans la zone rouge, "formellement déconseillée", mais dans la orange, soit déconseillée "sauf raison impérative".

C.Bo. avec AFP