BFMTV

"Le BEA a une fâcheuse tendance à retenir l'information ", regrette Michel Polacco

Les fuites dans l'enquête sur le crash de l'A320 ne sont "pas surprenantes", juge le spécialiste aéronautique Michel Polacco sur BFMTV. "On a une fâcheuse tendance à retenir l'information, et vous savez que l'information ça ne se retient pas", explique-t-il. "Le BEA est toujours incité à en dire un minimum", regrette-t-il. Selon lui, l'hypothèse du suicide - qu'il soit pathologique ou militant - est la plus simple et la plus évidente.