BFMTV

Européennes: Steve Bannon, ancien conseiller de Trump, apporte son soutien à la liste RN

Steve Bannon dans le lobby de la Trump Tower, à New York, le 11 novembre 2016. - Getty images North America - AFP

Steve Bannon dans le lobby de la Trump Tower, à New York, le 11 novembre 2016. - Getty images North America - AFP - -

L'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, a apporté son soutien à la liste Rassemblement national aux élections européennes du 26 mai prochain.

À moins de dix jours des élections européennes, Steve Bannon a pris la parole dans le Parisien pour défendre les populistes européens, et donc la liste Rassemblement National. L'ancien conseiller spécial du président américain a néanmoins nié avoir donné le moindre sou au RN de Marine Le Pen en vue de la campagne. 

"Je n’ai jamais donné de capital et personne ne m’en jamais demandé. Je suis un conseiller informel, je ne me fais pas payer. Même avec Trump, j’étais bénévole", a-t-il déclaré dans le journal francilien. 

"La politique plus structurée entre droite et gauche"

"L’élection européenne sera un tremblement de terre", a déclaré Steve Bannon, espérant une victoire des populistes européens aux prochaines élections et estimant qu'avec "Salvini, Le Pen et Orban, il y (avait) désormais une alternative structurée".

Il estime que "la politique n'est plus structurée entre droite et gauche mais entre ceux qui pensent que l’État-nation doit être dépassé et ceux qui pensent que c’est un bijou", a déclaré ce conservateur proche de l'extrême-droite. 

"Vous aurez une situation où Matteo Salvini, Marine Le Pen et Nigel Farage peuvent être à la tête de trois des quatre plus gros partis présents au Parlement européen", présage Steve Bannon.

Au Parisien, Steve Bannon a qualifié Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal d'"extraordinaires" et de "fantastiques", estimant que la présidente du RN "a fait preuve de plus de résilience que n’importe quel autre politique". Il a aussi salué "le changement de nom du FN en RN, sa position sur l’économie", sa façon de se 'rebrander'".

Jeanne Bulant