BFMTV

Les sinistrés de la zone rouge à Gênes peinent à trouver des solutions pour se loger

Depuis l’effondrement du pont Morandi à Gênes mardi 14 août, des centaines de déplacés n’ont plus accès à leur logement à proximité du viaduc. Ils ne peuvent y accéder que sous haute sécurité pour récupérer quelques affaires. “On a récupéré ce dont on avait besoin pour le futur. C’était très difficile de rentrer dans notre logement en sachant qu’on ne pourra plus y revenir“, raconte une sinistrée. 400 pompiers accompagnent les sinistrés qui depuis mardi, logent chez des amis, des parents, ou encore à l’hôtel.