BFMTV

Italie: 367 nouveaux migrants ont débarqué à Lampedusa

Des migrants en provenance de Tunisie et de Libye arrivent à Lampedusa à bord d'un bateau des gardes-côtes italiens, le 1er août 2020 (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Des migrants en provenance de Tunisie et de Libye arrivent à Lampedusa à bord d'un bateau des gardes-côtes italiens, le 1er août 2020 (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Alberto PIZZOLI © 2019 AFP

Dans la nuit de samedi à dimanche, 367 migrants ont débarqué sur l'île de Lampedusa en Italie. Plus tôt ce week-end, quelque 500 personnes avaient déjà rejoint l'île.

Près de 370 migrants, à bord d'un vieux bateau de pêche, ont débarqué dans la nuit de samedi à dimanche sur l'île de Lampedusa, située au sud de l'Italie, ont rapporté les autorités locales.

Le bateau qui transportait 13 femmes et 33 mineurs, d'après le maire de Lampedusa, risquait de faire naufrage en raison de vents violents et a été escorté par les gardes-côtes italiens et la police jusqu'au port, précise l'agence italienne Ansa. La Ligue, parti d'extrême droite, avait organisé une manifestation sur le port de débarquement, en réponse à cette nouvelle arrivée.

Les centres d'accueil de Lampedusa saturés

Le centre d'accueil d'urgence de Lampedusa est pour sa part plein à craquer avec 1160 migrants, soit dix fois sa capacité maximale. Depuis vendredi, avant ce débarquement exceptionnel, une trentaine de petites barques, venues majoritairement des côtes tunisiennes, avaient déjà rejoint l'île en y débarquant quelque 500 migrants, recense la presse italienne. Le navire humanitaire Sea-Watch 4 transportant désormais 350 personnes attend de son côté un port de débarquement.

"Ou le gouvernement prend des décisions immédiates, ou bien toute l'île se mettra en grève. Nous n'arrivons pas à gérer l'urgence et la situation est désormais vraiment insoutenable", a déclaré Totò Martello, maire de Lampedusa, joint par Ansa.

Le président de la région Sicile, Nello Musumeci, a réclamé dimanche sur son compte Facebook au gouvernement une réunion de "crise humanitaire et sanitaire". Il avait pris un décret la semaine dernière pour fermer tous les centres d'accueil de migrants de Sicile (dont Lampedusa fait partie), dénonçant des conditions d'hygiène intenables avec l'épidémie de Covid-19, une démarche rejetée par la justice italienne.

Des tentatives de départs en augmentation

Les gardes-côtes italiens ont aussi transporté samedi jusqu'à Lampedusa 49 personnes jugées fragiles, essentiellement des femmes et des enfants, qui avaient été secourues en Méditerranée par le Louise Michel, affrété par l'artiste de rue Banksy. Les 150 autres passagers du Louise Michel, désormais vide, ont tous été transférés samedi soir sur le Sea-Watch 4, qui totalise désormais 350 passagers, et qui est encore en attente de pouvoir débarquer quelque part.

Selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), les tentatives de départ augmentent en Méditerranée. Entre début janvier et fin juillet, les tentatives au départ depuis la Libye ont notamment augmenté de 91%, comparé à la même période l'an dernier, représentant 14.481 personnes.

Corentin Nicolas avec AFP