BFMTV

Covid-19: un représentant des autorités sanitaires chinoises admet que l'efficacité de leurs vaccins "n'est pas haute"

Gao Fu.

Gao Fu. - Noel Celis / AFP

Samedi, Gao Fu, directeur du Centre chinois pour la prévention et le contrôle des maladies, s'est laissé aller à une confidence embarrassante pour son pays au cours d'une conférence de presse. Il a ensuite rétropédalé dans un entretien paru le lendemain dans la presse.

Mesurée, voire timorée sur la forme, la confidence est tonitruante sur le fond. Comme l'a relayé CNN, Gao Fu, directeur du Centre chinois pour la prévention et le contrôle des maladies, s'exprimant au sujet des vaccins produits par son pays, a ainsi avoué samedi au cours d'une conférence de presse tenue à Chengdu, dans le sud-ouest du pays: "Les niveaux de protection découlant des vaccins actuels ne sont pas hauts".

Des données variables

Plusieurs vaccins locaux circulent en Chine, ainsi que dans quelques autres pays à titre de produits d'importation (comme le Brésil par exemple, ou la Turquie): le Coronavac de l'entreprise privée Sinovac, et les deux produits de la société pharmaceutique publique Sinopharm.

Si ces laboratoires n'ont pas publié dans des revues scientifiques les données complètes des essais cliniques - données complètes qui auraient permis de juger précisément de l'efficacité éventuelle des vaccins - des données intermédiaires ont déjà filtré. Elles présentent cependant d'importantes variations.

Selon des tests conduits au Brésil, l'efficacité du Coronavac ne serait que de 50,4%..., mais de 83,5% en Turquie. Sinopharm a proclamé ses résultats, assurant que ses deux vaccins atteignaient des taux respectifs de 79,4% et 72,5%. Au 9 avril, 160 millions de doses avaient été administrées en Chine.

Quelques pistes pour un renforcement

Au cours de cette conférence de presse, Gao Fu, actant l'efficacité moindre des vaccins chinois, a suggéré quelques pistes pour renforcer la protection immunitaire des patients, comme l'a noté le site de la chaîne de télévision américaine.

Tout d'abord, il a évoqué la possibilité de multiplier le nombre d'injections, d'en revoir le dosage ou de revenir sur l'intervalle entre celles-ci. Il a aussi assuré qu'on pouvait conseiller de mélanger plusieurs vaccins de types différents.

Sa sortie de samedi sur l'efficience des vaccins a bien sûr provoqué quelques vagues. Au point que Gao Fu s'est à nouveau exprimé à travers un entretien publié dès le lendemain, dimanche, par Global Times, qui suit la ligne impulsée par le Parti communiste chinois. Il a nettement nuancé son propos, voire reculé. "On n'a pas du tout compris mes propos", a-t-il plaidé, prolongeant encore: "Les taux de protection de tous les vaccins du monde sont parfois hauts, parfois bas. La manière d'augmenter leur efficacité est une question qui mérite d'être examinée par tous les scientifiques de la planète".

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV