BFMTV

Belgique: la floraison de la "plante cadavre", à l'odeur pestilentielle, est à suivre en direct

L'arum titan en floraison

L'arum titan en floraison - Jardin botanique de Meise

Son odeur déplaisante est en fait une stratégie bien huilée afin d'attirer les insectes pollinisateurs.

C'est un événement rare, qui se devait d'être immortalisé. Coronavirus oblige, le Jardin botanique de Meise, situé au nord de Bruxelles, en Belgique, a été forcé de fermer temporairement ses portes.

Une décision lourde de conséquences, puisqu'elle empêche les botanistes en herbe d'assister à la floraison d'un de ses arums titans, également appelée "plante cadavre" pour l'odeur pestilentielle qu'elle dégage à son éclosion. Le phénomène est rare: il ne s'agit que de la dixième floraison depuis 2008 au Jardin botanique et elle ne dure que trois jours.

Une odeur de corps en décomposition 

Comme le rapporte la RTBF, cette imposant végétal, qui dépasse les 2 mètres de hauteur, est originaire de l'île indonésienne de Sumatra, où elle se développe en milieu tropical et d'où elle a été découverte à la fin du XIXe siècle. 

Et son surnom est loin d'être usurpé, comme le précise le Jardin botanique. À ce stade de sa floraison, l'arum titan femelle dégage une odeur "de corps en décomposition" censée attirer les insectes pollinisateurs qui, un temps piégés en son sein, se recouvrent de pollen qu'ils pourront ensuite déposer dans une autre plante pour le fertiliser. Cette odeur est d'ailleurs décuplée par la chaleur qu'est également capable de produire la plante. 

Pour autant, les amateurs peuvent se rassurer. La direction du jardin, consciente de la rareté d'un tel événement, a mis en ligne un stream vidéo, où l'évolution de la floraison est à suivre dans les conditions du direct. Odeur non incluse.

Hugo Septier