BFMTV

Les rumeurs sur les circonstances de la fuite de Carlos Ghosn du Japon

Les circonstances du départ de Carlos Ghosn du Japon, où il est accusé de malversations financières et était assigné à résidence après 130 jours en prison, demeurent obscures. Une source dans son entourage a démenti qu'il se serait enfui caché dans une caisse d'instrument de musique, comme l'avait affirmé un média libanais. Selon une source à la présidence libanaise, l'ex patron de Renault-Nissan, âgé de 65 ans, a d'abord atterri en Turquie avant de rallier à l'aube le Liban, un des trois pays dont il est ressortissant, avec la France et le Brésil. Son avocat japonais, Junichiro Hironaka, a affirmé que son équipe de défense au Japon est toujours en possession de ses trois passeports. Il est "entré légalement au Liban", a réagi plus tard mardi le ministère des Affaires étrangères à Beyrouth, tandis que la direction générale de la sûreté générale a précisé qu'aucune mesure n'imposait "l'adoption de procédures à son encontre".

Sur le même sujet