BFMTV

Everest: douze tués dans l'avalanche la plus meurtrière de l'histoire

Le sommet de l'Everest, en décembre 2009. (photo d'illustration)

Le sommet de l'Everest, en décembre 2009. (photo d'illustration) - -

Une avalanche qui s'est déclenchée à 5.800 mètres d'altitude sur les pentes de l'Everest, ce vendredi, a fait douze morts parmi des guides népalais.

Une avalanche sur les pentes de l'Everest a tué vendredi au moins douze guides népalais préparant la venue d'alpinistes pour la haute saison, l'accident le plus meurtrier de l'histoire du plus haut sommet du monde. Ces douze hommes faisaient parti d'un groupe de sherpas transportant des tentes, de la nourriture et des cordes qui avaient entrepris sous le soleil une expédition matinale en vue de l'arrivée de clients lors de la haute saison.

"Nous avons retrouvé 12 corps dans la neige, nous ne savons pas combien d'autres sont encore prisonniers dessous", a dit un responsable du ministère du Tourisme, Dipendra Paudel. Une équipe de sauveteurs, assistée d'hélicoptères, poursuit la recherche de survivants, sept personnes ayant déjà été sorties vivantes de la neige et de la glace, a-t-il précisé. Le bilan pourrait atteindre quatorze morts, a dit un responsable de l'équipe de sauveteurs, Lakpa Sherpa, depuis le camp de base.

Accident le plus meurtrier de l'histoire de l'Everest

L'avalanche s'est déclenchée à 06h45 locales (01h00 GMT) à environ 5.800 mètres d'altitude dans une zone surnommée "popcorn field" qui mène au glacier Khumbu. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier jamais enregistré dans l'histoire du plus haut sommet du monde, a déclaré de son côté Elizabeth Hawley, la spécialiste des ascensions au Népal.

En 1996, huit personnes appartenant à deux expéditions avaient trouvé la mort lors d'une ascension, a-t-elle précisé. Cette tragédie avait été rendue célèbre par le livre "Into thin air" du journaliste et alpiniste Jon Krakauer. Cet accident met en lumière les risques pris par les sherpas qui transportent les tentes, apportent l'approvisionnement, réparent les échelles et fixent des cordes pour aider les alpinistes étrangers à atteindre le sommet de 8.848 mètres.

Plus de 300 personnes ont péri dans l'Everest depuis la première ascension réussie du plus haut sommet du monde par Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay en 1953.

A.S. avec AFP