BFMTV

Cannes: Terrence Malick reçoit la Palme d'or

En l'absence son réalisateur, Terrence Malick le producteur Bill Pohlad est monté sur la scène du Palais des festivals pour recevoir la Palme d'or du 64e Festival de Cannes attribuée à "L'Arbre de Vie". /Photo prise le 22 mai 2011/REUTERS/Eric Gaillard

En l'absence son réalisateur, Terrence Malick le producteur Bill Pohlad est monté sur la scène du Palais des festivals pour recevoir la Palme d'or du 64e Festival de Cannes attribuée à "L'Arbre de Vie". /Photo prise le 22 mai 2011/REUTERS/Eric Gaillard - -

CANNES (Reuters) - "L'Arbre de Vie" ("The Tree of Life"), du cinéaste américain Terrence Malick, a remporté dimanche soir la Palme d'or du 64e...

CANNES (Reuters) - "L'Arbre de Vie" ("The Tree of Life"), du cinéaste américain Terrence Malick, a remporté dimanche soir la Palme d'or du 64e Festival de Cannes.

Le film avait divisé la critique mais passait depuis sa projection lundi dernier au Palais des Festivals pour l'un des plus sérieux candidats à ce prix.

Cette oeuvre était déjà attendue l'année dernière et elle aura donc mis un an pour accéder à la distinction suprême du plus important festival de cinéma du monde.

Comme il fallait s'y attendre, le cinéaste, réputé pour fuir les honneurs et la foule, n'était pas là pour recueillir son prix. Ce sont ses producteurs qui l'ont fait à sa place.

Le Grand Prix, distinction considérée comme la plus importante du Festival après la Palme d'or, distingue deux films, "Le Gamin au Vélo", des Belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, et "Once Upon a Time in Anatolia" ("Bir Zamanlar Anadolu'da"), du réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan.

Les frères Dardenne ont déjà remporté deux Palmes d'or par le passé. Nuri Bilge Ceylan a pour sa part été distingué à Cannes par un Prix de la mise en scène en 2008 ("Les trois singes") et le Grand Prix en 2003 ("Lointain"). Il fut également membre du jury en 2009.

Les prix d'interprétation masculine et féminine sont allés respectivement à Jean Dujardin et Kirsten Dunst.

Jean Dujardin interprète un acteur du muet déclinant dans "The Artist", de Michel Hazanavicius, et Kirsten Dunst apparaît, aux côtés de Charlotte Gainsbourg, dans "Melancholia", le film du cinéaste danois Lars Von Trier, exclu du Festival jeudi dernier après ses propos sur Hitler.

"Merci au Festival de Cannes d'avoir maintenu notre film en compétition", a déclaré Kirsten Dunst, après avoir reçu son prix.

Le cinéma français est honoré une seconde fois avec le Prix du Jury décerné à Maïwenn pour son troisième film, "Polisse", chronique de la vie d'une équipe de la Brigade de protection de mineurs.

Le Prix de la Mise en scène revient au cinéaste danois Nicolas Winding Refn pour son film d'action "Drive".

Le Prix du Scénario a été attribué à "Footnote", comédie de l'Israélien Joseph Cedar.

Wilfrid Exbrayat pour le service français