BFM Lille

Le Pas-de-Calais renoue avec le confinement ce week-end

Place des Héros à Arras, dans le Pas-de-Calais, le 4 mars 2021, avant un premier week-end de confinement dans le département

Place des Héros à Arras, dans le Pas-de-Calais, le 4 mars 2021, avant un premier week-end de confinement dans le département - DENIS CHARLET © 2019 AFP

De leur côté, les autorités sanitaires s'activent pour accélérer au maximum la campagne de vaccination.

Le Pas-de-Calais est entré ce samedi matin dans son premier-week end de confinement, décrété pour enrayer une flambée de l'épidémie de Covid-19. Dans le même temps, les autorités sanitaires s'activent pour accélérer au maximum la campagne de vaccination.

Depuis ce samedi matin, 6 heures, les habitants du département ont donc retrouvé l'attestation dérogatoire obligatoire pour se déplacer. Seuls quelques motifs de déplacement sont valables comme les achats de première nécessité ou encore les déplacements de 5km autour du domicile pendant une heure.

Plusieurs autres mesures entrent par ailleurs en vigueur comme la généralisation du port du masque sur l'ensemble du département, y compris dans les zones rurales, l'interdiction de la consommation d'alcool et de la diffusion de musique sur la voie publique, ainsi que la fermeture des magasins dont la surface utile est supérieure à 5000 m².

La situation sanitaire s'est dégradée ces dernières semaines dans le Pas-de-Calais, notamment en raison de la présence du variant britannique. Le taux d'incidence y est désormais de 406 cas pour 100.000 habitants contre 245 il y a deux semaines. La tension hospitalière quant à elle s'accroît avec 90% de la capacité d'accueil mobilisée.

Accélérer la vaccination

En parallèle de ces mesures, le département a mis un coup d'accélérateur ce week-end dans la campagne de vaccination. Trois centres de grande envergure ont notamment été déployés ce week-end à Boulogne, Calais et Béthune, en sus des 23 centres existants.

Selon un communiqué de l'ARS publié ce vendredi, 26.910 doses de vaccin Pfizer ont été allouées en urgence pour le week-end dans la région Hauts-de-France, "exclusivement dédiées à des primo injections", dont 10.530 doses dans le Nord et 7.020 dans le Pas-de-Calais qui doit recevoir aussi 3500 doses d'AstraZeneca.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV