BFM Business

Réforme des retraites: ce coup de pouce envisagé pour mieux valoriser les carrières déjà accomplies

-

- - AFP

Pour compenser les pertes de certains assurés lors de la transition entre le régime actuel et le régime universel par points, l'exécutif envisagerait de mieux valoriser la carrière déjà accomplie en se basant sur les meilleures années pour fixer le salaire de référence.

L’exécutif va-t-il parvenir à calmer la colère? Alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit, le gouvernement continue de travailler sur son projet dont l'architecture sera présentée mercredi par Édouard Philippe. Nul doute que des concessions seront accordées aux syndicats, notamment en ce qui concerne les modalités de transition entre le régime actuel et le système universel par points.

Il est notamment envisagé de reporter l’application de la réforme de quelques années. La première génération concernée ne sera donc plus celle de 1963. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a également promis sur notre antenne vendredi une amélioration de la rémunération des enseignants à compter de 2021. Selon Les Échos, une autre piste est actuellement étudiée: il s’agirait d’accorder un coup de pouce à certains salariés lors de leur entrée dans le nouveau système pour compenser les pertes qu’aurait engendré la transition d’un régime à l’autre.

Éliminer les mauvaises années 

Afin de convertir en points les droits acquis au cours de sa carrière, il était jusqu’à présent prévu de se baser sur les six derniers mois pour les fonctionnaires et sur les 25 meilleures années pour les salariés du privé. Problème: "six mois de salaire au bout de dix ans et six mois au bout de quarante ans, cela n’a pas la même valeur", notent à juste titre Les Échos.

Les jeunes qui sont par définition en début de carrière seraient les premiers pénalisés. D’où l’idée de leur donner un coup de pouce afin de mieux prendre en compte la carrière déjà accomplie. Certains salariés du privé pourraient également bénéficier d’un assouplissement sur la méthode de calcul visant à convertir leurs droits acquis en points. Par exemple, explique le journal économique, un assuré né en 1980 et qui serait à la moitié de sa carrière (21,5 ans d’activité) verrait son salaire de référence calculé sur les 12,5 meilleures années. Une manière de ne pas prendre en compte les années à faible rémunération.

Les enseignants dont la pension est aujourd’hui calculée sur les six derniers mois de carrière seraient eux aussi pénalisés dans le nouveau système. Pour compenser les pertes, un coefficient majorant les points pour certains assurés est à l’étude. Autre proposition: une "liquidation sur la base d’une carrière fictive" définie à partir de projections de carrières selon la profession et du salaire moyen sur une carrière complète.

Paul Louis