BFM Eco

Jean-Michel Blanquer: "Les enseignants seront augmentés dès le 1er janvier 2021"

Jean-Michel Blanquer, invité de BFMTV-RMC vendredi 6 décembre 2019.

Jean-Michel Blanquer, invité de BFMTV-RMC vendredi 6 décembre 2019. - BFMTV

Sur BFMTV et RMC, le ministre de l'éducation a tenu à rassurer le corps enseignant en assurant que des augmentations de salaires devraient intervenir pour éviter une baisse de leur pension de retraite avec la nouvelle réforme.

Près d'un enseignant sur deux était en grève ce jeudi contre la future réforme des retraites. Ils craignent en effet de voir leurs pensions de retraite fortement baisser dans le cadre de la future réforme.

Invité de BFMTV et RMC, Jean-Michel Blanquer a tenu à les rassurer en promettant des augmentations de salaire pour les enseignants à partir du 1er janvier 2021.

"J'ai pris l'engagement que les pensions des enseignants ne baisseront pas, promet le ministre de l'Education nationale. Pour que ça leur soit pas défavorable, il y aura des améliorations des rémunérations. On doit réussir à faire un effort pour les professeurs car on a du retard en la matière."

Prime ou augmentation?

Pour que les pensions ne baissent pas, les rémunérations des enseignants seront revues à la hausse. "Il y aura une part d'augmentation de salaire et une part d'augmentation des primes, ça fait actuellement l'objet du dialogue social, assure Jean-Michel Blanquer. Ce que nous dirons dans la loi sur les retraites c'est que les pensions des professeurs ne seront pas inférieures aux pensions de celles des catégories A comparables, ce qui n'est jamais arrivé jusqu'à présent." Ces augmentations devraient intervenir dès le 1er janvier 2021 a confirmé Jean-Michel Blanquer.

Le ministre évoque ici des augmentations de salaire et non seulement des primes, mais ne détaille pas si ces augmentations seront principalement sous forme de primes ou d'augmentations de salaire. Les discussions avec les partenaires sociaux devront trancher cette répartition dans les prochains mois.

Les enseignants craignent en effet de voir leurs pensions de retraite baisser avec la réforme prévue par le gouvernement. La faute au mode de calcul de la pension qui prendra en compte l'ensemble de la carrière et non plus les six derniers mois avant la retraite comme aujourd'hui.

400 millions d'euros de plus par an

Un manque à gagner évident sauf que le projet de réforme prévoit de prendre en compte les primes touchés par les fonctionnaires pour compenser. Sauf que les primes ne représentent qu'une part marginale de la rémunération des enseignants. Elles sont de 9% dans le secondaire et de 4% dans le primaire contre 22% en moyenne dans la fonction publique. 

Le coût total de ces augmentations devraient s'élever à 400 millions d'euros par an, a estimé Jean-Michel Blanquer. "400 millions en plus du milliard annuel d'augmentation pour les enseignants, tient à préciser le ministre de l'Education Nationale. Aujourd'hui 6,7% de la richesse nationale est consacrée à l'éducation, demain on doit pouvoir dire qu'on montera à 7%."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco