BFM Business

Circulation alternée: revivez la journée du lundi 17 mars

Le gouvernement annoncera à 16 heures s'il reconduit ou non le dispositif de circulation alternée.

Le gouvernement annoncera à 16 heures s'il reconduit ou non le dispositif de circulation alternée. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La circulation alternée a été mise en place ce lundi à Paris et sa proche banlieue. Le gouvernement a indiqué, dans l'après-midi, que la mesure ne sera pas reconduite mardi et prendra donc fin lundi soir.

La circulation alternée, mise en place pour lutter contre le pic de pollution, produit-elle ses premiers effets? Le Centre national d'information routière a relevé au plus fort de la matinée, ce lundi, 134 kilomètres de bouchons en Ile-de-France, soit "deux fois moins que d'habitude".

Il faut dire qu'avec la circulation alternée, seule une partie des automobilistes sont autorisés à rouler. En ce lundi 17 mars, seules les plaques aux chiffres impairs ont en effet le droit de circuler. Et pour s'assurer du bon déroulement de la mesure, décidée samedi par le gouvernement, 700 policiers sont déployés à Paris pour contrôler les automobilistes. Les contrevenants s'exposent en effet à une amende de 22 à 90 euros.

>> Ce direct est désormais terminé, merci de l'avoir suivi

17h - Les transporteurs routiers dénoncent une mesure "stigmatisante"

La Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) a estimé que la circulation alternée mise en oeuvre lundi en Ile-de-France était "stigmatisante" pour le transport routier. "Si l'impact de ces mesures sur la qualité de l'air devrait être relatif, l'impact économique sur les entreprises de transport, notamment d'Ile-de-France, est important tant en termes de perte de chiffre d'affaires que de désorganisation des plans de transport", a déploré la FNTR dans un communiqué.

16h10 - La circulation alternée non reconduite mardi

Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin a annoncé, lors d'un point presse sur les mesures anti-pollution, que la circulation alternée ne sera pas reconduite mardi en Ile-de-France. Cette mesure prendra donc fin ce lundi à minuit pour Paris et sa proche banlieue.

Cette décision a été prise "au vu des résultats" de lundi, qui montrent "une nette tendance à l'amélioration" de la pollution de l'air aux particules. "Toutes les mesures prises jusqu'à présent font qu'une nette amélioration de la qualité de l'air a été observée en Ile-de-France, cette amélioration va se poursuivre demain", a ainsi indiqué le ministre.

15h40 - Des points noirs subsistent dans certaines régions

Si la qualité de l'air est globalement meilleure ce lundi, des points noirs subsistent en Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Paca et Bourgogne. En Bourgogne, le dispositif d'alerte a été levé pour lundi et mardi sur la région, sauf dans la Plaine de Saône (Dijon-Chalon-sur-Saône-Mâcon).

En Rhône-Alpes, l'alerte pollution a été levée lundi matin au niveau régional. Toutefois, le bassin lyonnais et l'ouest de l'Ain dépassent toujours le seuil d'information. En Midi-Pyrénées, l'Oramip a prévu des dépassements du seuil d'information pour toute la journée de lundi. Il n'est pas exclu que le seuil d'alerte soit dépassé mardi.

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, aucun département n'est en alerte lundi, mais deux - Var et Alpes-Maritimes - sont au-delà du niveau d'information. Le Var devrait toujours être dans ce cas mardi.

13h45 - Près de 4.000 PV dressés à midi

Près de 4.000 procès-verbaux (3.859) pour non-respect de la circulation alternée, et 1.884 infractions pour d'autres motifs, ont été relevés à 12h00, a annoncé ce lundi la préfecture de police de Paris. Parmi les autres motifs figurent le non-respect de la réglementation par les poids lourds en transit.

13h05 - Le PS estime le gouvernement "à la hauteur"

A l'occasion d'un point presse, le porte-parole du Parti socialiste David Assouline a déclaré que le gouvernement a été à la "hauteur de ses responsabilités avec des mesures graduées pour répondre de façon juste et précise" au problème de la pollution. "Il fallait agir", a en effet estimé le porte-parole.

.@dassouline #Pollution pour enrayer cette hausse, il fallait agir, faire appel au civisme et les citoyens le comprennent #DirectPS
— Parti socialiste (@partisocialiste) 17 Mars 2014

12h40 - Reconduction du dispositif: la décision annoncée à 16 heures

Un nouveau "bilan prévision et pollution" sera donné à 15 heures (info BFMTV). Le gouvernement devrait annoncer une heure plus tard s'il décide ou non de reconduire le dispositif de circulation alternée pour une seconde journée.

12h32 - Les Franciliens expérimentent la circulation alternée

BFMTV est allé à la rencontre des Franciliens qui expérimentent la mise en place de la circulation alternée depuis lundi matin. Certains conducteurs ne savent même pas que la mesure a été mise en place, tandis que d'autres ont reproché au gouvernement de vouloir "s'enrichir [sur le dos] des citoyens".

12h05 - La pollution "sous-estimée" selon Delphine Batho

Selon l'ancienne ministre de l'Ecologie Delphine Batho (PS), la pollution a "sans doute" été "sous-estimée". La mise en place de la circulation alternée aurait pu intervenir plus tôt: "C'est une mesure de court terme qui est efficace et qui aurait pu être déclenchée dès le dépassement du seuil d'alerte à la pollution qui a commencé le 7 mars", a déclaré la députée des Deux-Sèvres au micro de France Info.

11h40 - Le stationnement gratuit à Saint-Ouen

En raison de l'épisode de pollution, la ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) a décidé de rendre le stationnement gratuit lundi et mardi. Des affichettes seront apposées par les agents sur les horodateurs pour en informer les usagers, indique la mairie.

11h35 - La gratuité des transports coûte 4 millions par jour à l'Ile-de-France

Jean-Paul Huchon, président PS de l'Ile-de-France, a déclaré lundi que la gratuité des transports franciliens instaurée depuis vendredi coûtait à sa région 4 millions d'euros par jour.

"C'est le Stif (Syndicat des transports d'Île-de-France), donc la région, qui paye" cette gratuité, qui restera en place "jusqu'à la fin du pic de pollution", a indiqué le responsable sur LCI. "Je suis en discussion avec le gouvernement" pour "qu'il prenne sa part de la charge", a-t-il ajouté.

La #pollution en Île-de-France sera élevée aujourd'hui (indice 75/100) et moyenne demain (55/100). http://t.co/bcOEUWwqKs
— Airparif (@Airparif) 17 Mars 2014

11h32 - Airparif annonce une amélioration pour mardi

Airparif, association de surveillance de la qualité de l'air, a annoncé que la pollution en Ile-de-France sera élevée lundi. La concentration moyenne en particules devrait être comprise entre 40 et 55 microgrammes par mètre cube, le seuil d'information étant fixé à 50 microgrammes, celui d'alerte à 80.

Mais la pollution sera moyenne mardi, ce qui correspond à une "nette amélioration de la qualité de l'air". Il n'y aura en effet pas de dépassement des seuils d'information ou d'alerte, a indiqué l'organisme.

11h15 - La police a déjà dressé 3.000 PV

Tout le monde ne semble pas vouloir respecter les directives. Selon la police, les forces de l'ordre avaient dressé lundi à 10h30 3.000 PV pour non-respect de la circulation alternée.

11h10 - Le covoiturage et les locations de voitures en hausse

Les Franciliens s'adaptent. Les sites de covoiturage et de locations de voitures enregistrent ce lundi des pics d'activité. E-loue, qui se présente comme la première centrale de réservation entre particuliers, a constaté dès dimanche trente fois plus de demandes pour des locations de voitures en Ile-de-France.

Blablacar, un site qui revendique 95% des annonces de covoiturage en France, annonçait pour sa part une augmentation en Ile-de-France de 17% des offres, tandis que les demandes bondissaient de 42%. Selon elle, la plupart des personnes intéressées par le covoiturage cherchaient lundi à se déplacer d'une banlieue vers une autre, plutôt que depuis ou vers Paris.

#circulationalternée #pollution Ce matin: circulation fluide, automobilistes responsables, succès #covoiturage. Restons mobilisés!
— Philippe Martin (@_PhMartin_) 17 Mars 2014

11h05 - Le ministre de l'Ecologie veut rester "mobilisé"

Philippe Martin a déclaré sur Twitter que les Français doivent rester "mobilisés", tout en se félicitant des conséquences positives de la mesure de circulation alternée. "Ce matin: circulation fluide, automobilistes responsables, succès #covoiturage", a écrit le ministre.

10h45 - L'Etat punit les automobilistes selon le FN

Le Front national a accusé lundi "l'Etat UMP-PS" de préférer "traquer les automobilistes" en imposant la circulation alternée plutôt qu'affronter "les émeutes urbaines" qui se multiplient, selon lui, en France. Dans un communiqué, le parti de Marine Le Pen assure: "Pendant que Chanteloup-les-Vignes prend feu, l'Etat traque les plaques d'immatriculation à Paris."

60% de bouchons en moins, les caméras montrent des autoroutes fluides, #circulationalternee réussie, prise de conscience, merci à tous!
— Frédéric Cuvillier (@fcuvillier) 17 Mars 2014

10h20 - Le ministre des transports annonce 60% de bouchons en moins

Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des Transports, a annoncé sur Twitter que le nombre de bouchons a décru de 60% ce lundi matin. Il s'est félicité de l'efficacité de la mesure de circulation alternée, en remerciant les Français pour leur "prise de conscience".

10h10 - Moins 2,5 millions d'euros par jour pour la RATP

La gratuité des transports en Ile-de-France, en raison du pic de pollution, coûte 2,5 millions d'euros par jour à la RATP. Une perte compensée par le Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), a indiqué lundi le président de la RATP Pierre Mongin, au micro de BFM Business. Cette mesure de gratuité a été mise en place depuis vendredi par le président (PS) de la région Ile-de-France et du Stif Jean-Paul Huchon, et le gouvernement.

Tant qu'il y a #CirculationAlternée, tout le monde s'adapte... Ce matin pour moi c'est autolib ! pic.twitter.com/Rkm7Pq5edp
— Marisol Touraine (@MarisolTouraine) 17 Mars 2014

10h - Le gouvernement se met en scène

Le gouvernement veut donner l'exemple. Interrogé ce matin par Jean-Jacques Bourdin, Cécile Duflot, la ministre du Logement, a déclaré être venu dans les locaux de RMC et BFMTV en métro puis à pied. Marisol Touraine, ministre de la Santé, a tweeté lundi matin une photo d'elle devant une Autolib', un véhicule électrique en libre service. Enfin, Jean-Marc Ayrault s'est déplacé ce matin avec une flotte de véhicules "impairs" tandis que Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement circule en vélo.

09h45 - "Un peu moins de particules que prévu" ce lundi matin

La pollution de l'air francilien semble moins importante que prévu ce lundi matin, selon les premiers éléments recueillis par Airparif. "Dimanche, on avait prévu un dépassement du seuil d'information pour la journée de lundi. Pour le moment, on observe un peu moins de particules que prévu", a indiqué l'association, qui surveille la qualité de l'air en Île-de-France. Airparif communiquera ses relevés pour ce lundi et ses prévisions pour mardi en fin de matinée.

09h40 - Brice Lalonde demande trois jours de circulation alternée

Brice Lalonde, ancien ministre de l'Environnement de 1988 à 1992, a jugé lundi que la circulation alternée était une mesure "utile" bien qu'"insuffisante". Au micro d'Europe 1, le responsable écologiste estime qu'il faudra "trois jours" d'application pour pouvoir en mesurer l'efficacité. "En 1997, on a dit que la pollution avait reculé de 15% dans la journée", a-t-il observé par ailleurs.

09h25 - Philippe Martin salue le "civisme" des Franciliens

Le ministre de l'Ecologie a déclaré sur BFMTV lundi matin que le dispositif mis en place "permet la fluidité dans Paris": Philippe Martin a annoncé qu'au moment où il parlait, il y avait seulement 87 kilomètres de bouchons, contre 130 habituellement. La circulation alternée "à l'air d'être respecté[e]", une nouvelle qui réjouit le ministre qui a tenu à saluer "l'esprit civique des Franciliens".

Et la rue Royale d'habitude toujours encombrée.. Impressionnant. Et reposant pour les cyclistes #circulationalternee pic.twitter.com/V0OyzqlNwU
— Aude Baron (@AudeBaron) 17 Mars 2014

09h10 - Les rues bien moins encombrées que d'habitude

Agréable surprise ce matin pour les cyclistes et les piétons. La mise en place de la circulation alternée a pour effet de désengorger les rues de la capitale, habituellement remplies de véhicules. Certains en ont même profité pour prendre des photos et les poster sur les réseaux sociaux...

09h05 - Duflot remercie "ceux qui ont laissé leur voiture au garage"

Invitée de BFMTV et RMC ce lundi, Cécile Duflot, la ministre et élue de la 6e circonscription de Paris a remercié les automobilistes pour leur civisme: "Je remercie tous ceux qui ont laissé leur voiture au garage aujourd'hui", a déclaré l'écologiste. "Il fallait faire quelque chose. Nous étions face à un pic de pollution très dangereux pour la santé, notamment pour les plus fragiles d'entre nous: les bébés et les petits enfants", a indiqué la ministre.

8h50 - Une mesure dont l'efficacité est difficile à évaluer

Selon Charlotte Songeur, ingénieur d'études à Airparif, la mise en place de la circulation alternée est une bonne décision. Le trafic automobile est un des principaux facteurs de pollution, avec "le chauffage au bois, l'industrie et l'agriculture". Néanmoins, prévoir à l'avance l'impact concret de la mesure est difficile et l'épisode de pollution est loin d'être terminé: "On prévoit quand même un dépassement du seuil d'information pour aujourd'hui."

8h - Deux fois moins de bouchons à Paris

Peu avant 8h, le Centre national d'information routière comptait 90 kilomètres de bouchons dans la région contre de "200 à 250 kilomètres" un jour de semaine à la même heure, et "il semble que ça baisse", précisait le porte-parole. C'est "deux fois moins de bouchons que d'habitude", a-t-il poursuivi.

7h45 - Christophe Delay à vélo interroge Christophe Najdovski, adjoint à la mairie de Paris et tête de liste EELV à Paris.

7h30 - La circulation alternée "sera prolongée si nécessaire"

"Il ne s'agit pas de répression, mais de conviction. Il y a sûrement un certain nombre de personnes qui n'ont pas encore compris quelle était l'importance de la mesure, mais nous souhaitons convaincre chacun que la pollution est préjudiciable à tout le monde", a déclaré Jean-Marc Ayrault lundi matin lors de sa visite à la Préfecture de police de Paris.

La circulation alternée "sera prolongée mardi si nécessaire". "Elle a en tout cas été prise pour deux jours en espérant que cet effort qui est fait et qui est accepté va permettre de faire descendre le niveau de pollution, c'est l'intérêt général", a conclu le Premier ministre.

7h15 - Christophe Delay à la rencontre d'un allergologue

7h - Christophe Delay à la rencontre d'un automobiliste fâché

6h45 - Christophe Delay avec une conductrice verbalisée

Christophe Delay a enfourché son vélo pour aller voir, sur les routes parisiennes, comment la circulation alternée se met en place. Et tout le monde ne respecte pas la consigne.

|||L'ESSENTIEL

• 60% de bouchons en moins à Paris ce lundi matin selon le ministre des Transports

• A 12h, 4.000 PV avaient déjà été dressés par la police

• La circulation alternée n'est pas reconduite pour la journée de mardi

S. C. avec AFP