BFM Business

Pollution: 700 policiers contrôlent le respect de la circulation alternée

700 policiers vont contrôler les véhicules en circulation lundi.

700 policiers vont contrôler les véhicules en circulation lundi. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L'arrêté débute lundi à 5h30 et concerne Paris et ses 22 communes limitrophes. Les véhicules pris à roulés alors qu'ils ne sont pas autorisés à circuler seront verbalisés.

Sept cent policiers vont être répartis lundi sur une soixantaine de sites pour contrôler les véhicules circulant à Paris et dans les communes limitrophes, a indiqué dimanche Alain Gibelin, directeur de l'ordre public et de la circulation. Leur mission: s'assurer que les règles de circulation alternée, mises en place à Paris et sa petite couronne, sont bien respectées.

Cette mesure, annoncée samedi par le Premier ministre, prendra effet lundi à partir de 5h30. Elle vise à répondre au pic de pollution aux particules fines actuellement observé en région parisienne, imputable en partie au trafic routier.

Il a toutefois été décidé de ne pas effectuer de contrôle aux points d'entrée dans les communes concernées. "Cela aurait pu engendrer des bouchons et d'importantes difficultés de stationnement", a expliqué de son côté Bernard Boucault, le préfet de police de Paris.

Amende de 22 euros

Lundi, jour impair (17 mars), seuls les véhicules ayant des numéros d'immatriculation impairs pourront circuler à Paris et dans ses 22 communes limitrophes. Plusieurs dérogations existent néanmoins: pour les véhicules "propres", ceux transportant au moins trois personnes et ceux assurant la continuité du service public.

Les conducteurs de véhicules n'ayant pas l'autorisation de circuler seront verbalisés. Ils devront s'acquitter d'une amende de deuxième classe, soit 22 euros si elle est réglée immédiatement. Ils seront ensuite "remis sur le chemin du retour", a indiqué Bernard Boucault.

M. T. avec AFP