BFM Business

Bouygues s'intéresse de près à SFR

Bouygues craint de se retrouver isoler

Bouygues craint de se retrouver isoler - -

Martin Bouygues aurait rencontré le président de la République cette semaine. Il lui aurait présenté une offre de rachat de SFR.

Qui va racheter SFR? Fin février, les rumeurs d'un rachat de SFR par Numéricable ont explosé. Aujourd'hui, elles circulent autour de Bouygues.

Jeudi 27 mars, Martin Bouygues aurait vu le président de la République pour lui parler de son projet de rachat de SFR, mis en vente par Vivendi, selon le JDD de ce dimanche 2 mars. Bouygues craindrait de se retrouver isolé et de se retrouver à la merci d'Iliad (Free). En conséquence, la maison mère de Bouygues Telecom aurait ainsi mandaté HSBC et Rothschild pour envisager, à son tour, une offre sur SFR.

Il devrait présenter une offre sous 10 jours. Il promettrait aux actionnaires de SFR plus d'argent que les 5 milliards d'euros que Numericable leur donnerait. Par ailleurs, son groupe est plus sain que Numericable très endetté. Seul bémol : le côté humain. Avec 20.000 salariés s'il y a fusion, et de nombreux doublons, des licenciements sont à envisager même si Bouygues affirme le contraire.

Evolution de la situation dans les télécoms

Des rumeurs persistantes puisque déjà en début de semaine le PDG de Bouygues avait dû refuser de commenter des informations de presse rapportant que le groupe diversifié étudierait une offre sur l'opérateur concurrent SFR.

"Chez Bouygues nous sommes très attentifs à l'évolution de la situation dans les télécoms, nous réfléchissons et travaillons beaucoup sur ce sujet", avait expliqué le dirigeant lors de la conférence de presse de présentation des résultats annuels du groupe.

Il avait ajouté que Bouygues se montrerait attentif aux éventuelles évolutions capitalistiques de SFR avec lequel il a conclu un accord de mutualisation des coûts et de Numericable avec lequel il a également un accord de partenariat.

D. L.