BFM Business

Numericable: Vivendi calme le jeu sur la vente de SFR

Vivendi calme le jeu sur le dossier Numericable.

Vivendi calme le jeu sur le dossier Numericable. - -

La maison-mère de SFR, qui a dû démentir ce 24 février la signature d'un accord de principe pour vendre sa filiale à Numericable, reproche au câblo-opérateur de lui forcer la main.

Vivendi commence à trouver que le jeu à bien assez duré. Des semaines maintenant que Numericable laisse filtrer sa volonté de faire une offre, sans que rien de concret ne vienne. "Evidemment que l'on discute", indique une source proche de l'Etat-major de Vivendi, ce lundi 24 février, "mais dans les télécoms, en ce moment, tout le monde discute avec tout le monde, ça ne veut rien dire de concret".

Vivendi est même au bord de changer de ton. "Numericable nous met la pression, mais à continuer comme cela, il aura le contraire de ce qu'il cherche", prévient cette source.

Un coup de poker de Numericable

Dans ces conditions, la stratégie du patron du câblo-opérateur apparaît davantage comme un coup de poker: tenter de réveiller un management de SFR focalisé sur l'introduction en Bourse, alors que le marché est mûr pour une consolidation.

A ce titre, il multiplie les déclarations ambigües: en substance "je suis prêt à racheter SFR, mais ça ne veut pas dire que j'ai fait une offre". "On comprend pourquoi, décrypte un analyste télécom, c'est que c'est bien davantage Numericable que SFR qui trouverait son intérêt dans une fusion".

Vivendi répond donc assez brutalement aujourd'hui qu'à un moment, cela devient lassant, via un communiqué officiel on ne peut plus clair. "A cette date, aucune offre formelle n'a été reçue par Vivendi, dont le conseil de surveillance se prononcera en temps utile, le cas échéant", peut-on y lire.

Résumé de la journée: un mariage SFR-Numericable a réellement du sens sur le plan industriel, mais il est bien trop tôt pour publier les bans.

Stéphane Soumier