BFM Business

En Allemagne, des gilets jaunes manifestent pour le diesel

Des centaines de manifestants, portant des gilets jaunes, manifestaient le 1er février pour conserver leur vieux diesel.

Des centaines de manifestants, portant des gilets jaunes, manifestaient le 1er février pour conserver leur vieux diesel. - THOMAS KIENZLE / AFP

Samedi 1er février à Stuttgart (Allemagne), des manifestants portant des gilets jaunes protestaient contre l’interdiction des voitures diesel dans le berceau de Mercedes et Porsche.

Continuer de rouler en voiture diesel, c’était le mot d’ordre ce samedi à Stuttgart, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne. Dans le bastion de Bosch, Mercedes et Porsche, plusieurs centaines de personnes, dont certaines vêtues de gilets jaunes, ont manifesté contre l'interdiction de circulation des véhicules diesels par la justice.

Imposée début janvier, la mesure reste pour le moment en phase de transition, avant les premières sanctions début avril. Tout automobiliste au volant d’un diesel immatriculé avant 2011 (norme Euro 4 et antérieures) risquera alors une amende de 108,50 euros s’il roule dans le centre-ville de Stuttgart. A partir de 2020, les véhicules Euro 5 (immatriculés avant 2014) seront aussi interdits.

"C'est injuste, ce qui arrive aux gens, a déclaré à l'AFP Vasilos Topalis, un des organisateurs de la manifestation. Des dizaines de milliers de personnes sont touchées et ne peuvent pas s'acheter une nouvelle voiture".

Selon le site du Neue Zürcher Zeitung, ce sont majoritairement des retraités qui manifestaient samedi.

"Le gilet jaune est devenu le symbole que nous, citoyens, ne nous contentons plus des politiciens", explique un manifestant interrogé par le journal suisse.

Cette manifestation n’est pas la première, plusieurs se sont tenues les samedis précédents, souligne le Handelsblatt. L’un des leaders du mouvement, Ioannis Sakkaros, ouvrier chez Porsche, espère voir grandir la protestation jusqu’à un mouvement supra-régional. Le constructeur de voitures de sports a lui annoncé en septembre dernier qu'il ne propose plus de modèles diesel.

La question de l’avenir du diesel revient très régulièrement sur le tapis en Allemagne, depuis le dieselgate en 2015, mais surtout depuis les actions en justice d’ONG l'an dernier. De nombreuses villes allemandes ne respectent en effet par les limites européennes d’émissions de polluants, notamment en matière de particules fines. Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a donc ouvert la voie à l’interdiction de modèles diesel même récents à Stuttgart, mais aussi Hambourg, ou Francfort. Le prix des voitures diesel d’occasion a lui chuté en Allemagne, alors que les constructeurs ont mis en place l’an dernier des offres de reprises généreuses pour l’achat de voitures plus récentes.
Pauline Ducamp, avec AFP