BFM Business

Retraites: ce que réclame le patronat

Pierre Gattaz, le président du Medef, fait entendre sa voix sur les retraites

Pierre Gattaz, le président du Medef, fait entendre sa voix sur les retraites - -

A moins d'une semaine du rendez-vous entre Jean-Marc Ayrault et les partenaires sociaux, le Medef fait monter la pression sur le dossier des retraites. L'organisation patronale réclame une réforme structurelle, sans toucher à la compétitivité des entreprises.

Entre durée de cotisation et relèvement de la CSG, son coeur ne balance pas. Pierre Gattaz, le président du Medef, ne se satisfait pas du tout des pistes qui sont avancées par le gouvernement. Et il le fait bien savoir !

Il faut une réforme de fond, explique Pierre Gattaz. Et si l'on veut pérenniser le système par répartition, "la" mesure, c'est le recul de l'âge légal de départ. Le Medef préconise un relèvement à 63 ans, en 2020 et va jusqu'à la barre des 65 ans en 2040. Une piste totalement exclue pour l'instant par le gouvernement.

Une mesure qui, pour le patron des patrons, doit être associée à un allongement de la durée de cotisation à 43 ans minimum dès 2020.

Régimes spéciaux en ligne de mire

Mais tout ça n'est pas suffisant estime l'organisation patronale. Il faut ausi s'attaquer aux régimes spéciaux et les aligner sur le régime général.

Autre impératif, ne surtout pas alourdir le coût du travail pour les entreprises...Pas question donc d'accepter une hausse des cotisations ou un compte pénibilité payé par les entreprises.

Enfin, le Medef rappelle qu'il est favorable à une dose de capitalisation afin de compléter les régimes obligatoires par répartition.

Isabelle Gollentz