BFM Auto

Zéro diesel à Paris en 2020: combien de véhicules concernés en France?

Paris vise le zéro diesel en circulation en 2020, un véhicule sur deux serait concerné par cette mesure.

Paris vise le zéro diesel en circulation en 2020, un véhicule sur deux serait concerné par cette mesure. - François Guillot - AFP

Dès le 1er juillet prochain, les vignettes Crit'Air numéro 5 (diesel immatriculés avant 2001) seront privés d'accès à la capitale en semaine de 8h à 20h. A terme, d'ici à 2020, c'est l'ensemble du parc roulant au gazole qui est concerné. Et dans l'ensemble de la France, avec une trentaine de villes qui pourraient bientôt restreindre l'accès à leur centre-ville.

Depuis ce lundi 16 janvier, il est obligatoire de porter une vignette Crit'Air pour circuler dans Paris en semaine de 8h à 20h. Une manière d'identifier les véhicules immatriculés avant 1997 qui ne peuvent plus circuler dans la capitale depuis le 1er juillet dernier. En cas de pics de pollution, ce nouveau système permettra également de mettre en place la circulation différenciée (selon le numéro de vignette) plutôt qu'alternée (selon le numéro de plaque d'immatriculation, pair ou impair comme c'était le cas jusqu'à présent). 

Prochaine vague d'interdiction: le 1er juillet 2017

Mais ce n'est que le début de l'offensive de la ville de Paris pour réduire la circulation automobile. Dès le 1er juillet 2017, l'interdiction en journée en semaine sera étendue aux vignettes numéro 5, soit les véhicules diesel immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000. Mais combien de voitures sont concernées?

En région Ile-de-France, d'après les statistiques fournies par notre partenaire AAA Data, il faudra donc ajouter aux 1,7 million de véhicules immatriculés avant 1997 (soit 22,49% du parc francilien), 340.467 voitures au gazole mises en circulation entre 1997 et 2000 (4,49% du parc francilien). A noter qu'il s'agit des données cartes grises et donc pas exactement du parc roulant, puisque certaines voitures dorment dans des granges par exemple et ne sortent des statistiques que lorsqu'elles sont déclarées détruites. 

Or, tous les Français sont concernés par cette mesure. Lorsqu'ils sont amenés à se rendre en voiture dans la capitale bien sûr. Mais aussi et surtout car cette obligation de porter une vignette Crit'Air sera bientôt le cas dans une trentaine de villes de France. Si on prend l'ensemble du parc français, on constate ainsi que pour les véhicules d'avant 1997, 11 millions de véhicules sont concernés (22,55% du parc français). Pour les véhicules diesel 1997-2000 (vignette 5 donc), AAA Data en dénombre 2,8 millions (soir 5,70% du parc). 

Et après 2017, à qui le tour?

La mairie de Paris ne compte pas s'arrêter là et vient de réaffirmer son objectif de bannir le diesel d'ici à 2020. Pour l'instant, aucun calendrier n'est évoqué, notamment pour ne pas brusquer les villes de banlieue et la métropole du Grand Paris. Cette dernière pourrait en effet s'imposer comme le futur périmètre de la Zone de circulation restreinte (ZCR) actuellement limitée à Paris intra-muros (hors périphérique). 

On peut toutefois facilement imaginer la suite du programme. En étendant l'interdiction à de nouvelles vignettes chaque année, on arrive bien à la vignette numéro 2 en 2020, la dernière à concerner des véhicules diesel (ceux immatriculés à partir du 1er janvier 2011).

Seul problème, à partir de la vignette numéro 3, des véhicules essence sont aussi concernées et cette motorisation n'a pour le moment pas été évoquée par Paris qui se concentre sur l'objectif zéro diesel en 2020. Le problème pourrait toutefois facilement être résolu puisque la municipalité envisage des contrôles automatisés (via des radars fixes par exemple). Les véhicules interdits pourront ainsi être identifiés et verbalisés s'ils circulent dans Paris avec un système capable de discerner s'il s'agit d'un diesel ou d'une essence en associant plaque d'immatriculation et fichier des cartes grises.

On obtient alors ce calendrier anticipé:

2018: interdiction de circuler étendue aux vignettes 4, soit les diesel immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005.
En Ile-de-France, 831.302 véhicules concernés (soit 11% du parc francilien). En France, 6,4 millions de véhicules concernés (13% du parc français).

2019: interdiction de circuler étendue aux vignettes 3 (diesel 2006-2010 et essence 1997-2005) mais appliquée uniquement aux diesel.
En Ile-de-France, 1,06 million de véhicules concernés (soit 14% du parc francilien). En France, 8 millions de véhicules concernés (16% du parc français).

2020: interdiction de circuler étendue aux vignettes 2 (diesel depuis 2011 et essence 2006-2010) mais appliquée uniquement aux diesel.
En Ile-de-France, 1,22 million de véhicules concernés (soit 16,15% du parc francilien). En France, 7,6 millions de véhicules concernés (15,5% du parc français).

Au total, on constate que les 3,9 millions de véhicules diesel représentent 52,22% du parc francilien. Or, si la mairie de Paris veut bannir ce type de motorisation, elle compte également diviser par deux la place de la voiture à Paris. Deux objectifs qui se rejoignent donc. 

  • Au niveau national, on dénombre 29 millions de véhicules diesel. Trois véhicules sur cinq en France sont donc potentiellement concernés par l'interdiction de circuler à Paris en 2020. 
Julien Bonnet