BFM Business

Tesla fait des bénéfices: le constructeur automobile est-il tiré d'affaire? 

-

- - AFP

Tesla vient d'annoncer un résultat positif au troisième trimestre. Bousculée depuis le début de l'année avec notamment les frasques de son patron Elon Musk, la marque américaine peut désormais regarder plus sereinement vers l'avenir, avec le début des ventes de sa Model 3 en Europe et l'annonce à venir de son SUV compact, le Model Y.

C'est le genre de surprises qu'apprécie Wall Street: Tesla vient d'annoncer des résultats (enfin) positifs au troisième trimestre 2018. La marque de voitures électriques a dégagé un bénéfice net de 311,5 millions de dollars (272,90 millions d'euros) pour la première fois depuis le troisième trimestre 2016, lorsqu'elle affichait un bien plus modeste profit de 22 millions de dollars (19,28 millions d'euros).

Dans les échanges après séances, l'action Tesla s'envolait de près de 10%. De quoi permettre de souffler un peu dans une année très mouvementée. On rappellera notamment les épisodes de la montée en cadence difficile de sa Model 3 (son premier modèle "abordable") et des "blagues" diversement appréciées d'Elon Musk: du poisson d'avril sur la faillite de la marque au fameux tweet sur le projet de sortie de la Bourse finalement avorté et qui a entraîné une sanction inédite du gendarme boursier américain. Au regard de ce contexte houleux, Tesla reprend ainsi des couleurs financières alors que de grands défis l'attendent encore dans les mois à venir.

Elon Musk fait taire les critiques

"Toutes les activités de l'entreprise ont incroyablement bien fonctionné", s'est réjoui Elon Musk pendant la conférence téléphonique avec les analystes, après avoir aussi évoqué un "trimestre vraiment historique" dans sa lettre aux investisseurs présentant les résultats.

Tesla récolte en effet les fruits de la montée en puissance de la production de sa Model 3, avec 5300 unités assemblées la dernière semaine de ce troisième trimestre. Le nouveau défi important de Tesla se retrouve ainsi du côté de la logistique pour assurer la livraison des clients. Au troisième trimestre, 56.065 exemplaires ont été livrés, un chiffre à rapporter aux 27.710 Model S et X acheminés sur la même période.

Dans son communiqué, la marque californienne se félicite au passage des résultats enregistrés par sa Model 3: au troisième trimestre, la berline compacte s'est imposée comme la 5e voiture particulière la plus vendue aux Etats-Unis et, surtout, celle dégageant le plus de revenus avec plus de 3 milliards de dollars de chiffre d'affaires associé.

Les graphiques publiés par Tesla sur les livraisons et revenus de sa Model 3 au troisième trimestre.
Les graphiques publiés par Tesla sur les livraisons et revenus de sa Model 3 au troisième trimestre. © Tesla

En étant passé d'un rythme annuel de 100.000 à 340.000 unités produites, Tesla explique que la Model 3 a clairement contribué à accélérer sa transformation vers une entreprise profitable et "durable", "ce que beaucoup pensaient impossible à réaliser". Ces résultats ont clairement un goût de revanche pour la marque qui a fait face à de nombreuses critiques depuis ses débuts.

Le "D-Day" approche pour la Model 3 en Europe

Prochaine étape importante pour Tesla: démarrer les livraisons de sa Model 3 hors d'Amérique du Nord. L'Europe sera sa prochaine destination, de quoi satisfaire les clients qui l'ont potentiellement pré-commandée depuis avril 2016.

"Le marché de la berline compacte en Europe est plus de deux fois plus important qu'aux Etats-Unis. C'est pourquoi nous sommes impatients de livrer la Model 3 en Europe en début d'année prochaine. Nous avons prévu d'ouvrir les commandes en Europe et en Chine pour la Model 3 avant la fin d'année", écrit Tesla dans son communiqué, citant donc ces deux marchés comme d'importants relais de croissance.

Ce sera ainsi l'occasion de découvrir enfin les tarifs de la berline compacte pour les clients européens. Pour les clients américains et canadiens qui peuvent déjà la commander, Tesla vient d'ailleurs de lancer une nouvelle version un peu moins chère mais pas encore au prix visé de 35.000 dollars.

Concernant l'usine en Chine, la "Gigafactory 3" (après celle du Nevada et l'usine SolarCity dans l'Etat de New York, rebaptisée "Gigafactory 2") assurera l'assemblage des véhicules exclusivement pour ce marché, précise Tesla.

Le Model Y, nouvelle machine à cash pour 2020?

Après avoir relevé le défi Model 3, Tesla a déjà son prochain véhicule en tête: un SUV compact baptisé Model Y. Au-delà d'achever le programme "S3XY" d'Elon Musk, ce véhicule est particulièrement attendu. Il répond en effet aux goûts du moment en adoptant une posture surélevée par rapport à la Model 3, tout en conservant cette volonté d'être bien plus accessibles que les Model S et Model X.

Lors de la conférence téléphonique avec les analystes, Elon Musk a expliqué qu'il avait validé le prototype de ce modèle et que le démarrage de la production était programmé pour 2020. La présentation de ce modèle, prévue pour mars 2019, devrait donner quelques réponses notamment sur le site qui produira le Model Y.

Julien Bonnet