BFM Business

Pollution à l’ozone: la circulation différenciée mise en place à Paris

Les automobilistes doivent abaisser leur vitesse de 20 km/h pendant cet épisode de pollution.

Les automobilistes doivent abaisser leur vitesse de 20 km/h pendant cet épisode de pollution. - Mehdi Fedouach - AFP

Les véhicules les plus polluants seront interdits de circuler à Paris et en proche banlieue de ce mercredi à jeudi soir.

Soleil et fortes chaleurs, le cocktail idéal pour un épisode de pollution qui dure. Depuis le début de la semaine, la qualité de l’air en Île-de-France est exécrable avec un pic de pollution à l’ozone. Pour tenter d’endiguer ce fléau, la préfecture de police a décidé mardi de mettre en place la circulation différenciée.

Ainsi, les véhicules les plus polluants identifiés par les vignettes Crit'Air 4 et 5, obligatoires depuis le 1er juillet 2017, auront interdiction de circuler de ce mercredi 25 juillet et jusqu'à jeudi soir minuit dans un périmètre défini par l'A86.

"Les véhicules non classés, de classe 4 et 5 Crit’Air sont interdits de circuler", avertit la préfecture avant de préciser que "cette interdiction concernant les véhicules les plus polluants permet de réduire de 32% la part d’oxydes d’azote émise provenant du trafic dans la zone intra A86. Seuls les véhicules Crit'Air 0 à 3 pourront ainsi se déplacer dans ce périmètre."

Ce dispositif n’a été mis en place qu’une seule fois en région parisienne. En juin 2017, il avait été décidé de restreindre la circulation. Les véhicules portant les vignettes Crit'air 4 et 5 avaient alors été interdits de circuler.

Stationnement résidentiel gratuit et tarif spécial dans les transports en commun

En parallèle, la mairie de Paris, qui appelle les automobilistes à ne pas prendre leur voiture, reconduit la gratuité du stationnement résidentiel, déjà en vigueur lundi et mardi.

Le STIF, quant à lui, mettra en place un "forfait journalier anti-pollution" de 3,80€ sur cette journée permettant d’emprunter les moyens de transports en commun dans toute l’Île-de-France.

Hervine Mahaud