BFM Auto

Découvrez la nouvelle Peugeot 508, star française du salon de Genève

La nouvelle 508 adopte un design plus en adapté à ses ambitions premium

La nouvelle 508 adopte un design plus en adapté à ses ambitions premium - Peugeot

Peugeot a dévoilé officiellement ce jeudi sa nouvelle 508. Et la berline préférée des chauffeurs de VTC comme des ministres dispose de solides arguments.

Ce sera l’une des principales nouveautés du salon automobile de Genève (Suisse), qui ouvrira ses portes le 6 mars prochain. Peugeot vient de dévoiler les photos de sa nouvelle 508. La première génération de la berline familiale est sortie à l'origine en 2011 puis avait été restylée en 2014. Ecoulée à plus de 500.000 exemplaires sur ses 7 ans de carrière, elle reste un modèle important pour la marque au lion. Que faut-il retenir de cette nouvelle génération?

Un design extérieur dynamisé

À une époque où 1 voiture vendue sur 4 dans le monde est un SUV, la berline à coffre (ou "berline tricorps" dans le sémillant jargon de l’automobile) a perdu de sa superbe. Mais avoir une grande berline (ou "berline de segment D" toujours dans ce sémillant jargon) reste pour un constructeur généraliste un incontournable. Une marque de standing. C’est par exemple pour cette raison que Citroën compte revenir sur ce créneau après l'arrêt de la production de la C5 l'été dernier.

508
508 © Peugeot

Peugeot assume donc sans ambages un changement de look pour cette seconde génération de la 508: on passe d'une silhouette classique 4 portes avec malle de coffre à une morphologie de berline-coupé 5 portes fastback. Kia a joué la même carte avec sa berline Stinger.

La nouvelle 508 adopte donc une silhouette plus agressive, plus sportive aussi. À peine 1,40 mètre de haut (6 cm de moins que la première 508), moins longue que la précédente (à 4,75 mètres, soit 8cm de moins), un capot plus ramassé. Elle adopte également des portes sans cadre, des passages de roue serrés et les nouveaux feux à LED tridimensionnels. Peugeot cible clairement la nouvelle Volkswagen Arteon comme sa principale concurrente, à côté de berlines plus classiques.

508
508 © Peugeot

La touche design intéressante se trouve cependant à l’arrière. Les feux à triple griffes évoquent le lion, emblème de Peugeot. La ligne arrière tombante a de faux airs de BMW Série 6, tout en rappelant le regretté coupé RCZ.

508
508 © Peugeot

Intérieur ultra-technologique

Mais c’est surtout dans l’habitacle, que la nouvelle 508 est attendue. L’espace intérieur est un critère de choix, notamment pour les clients professionnels comme les VTC. Peugeot a travaillé sur un empattement important (2,79 mètres), pour concurrencer l’autre berline Volkswagen dans son viseur avec l'Arteon, la Passat. Cette dernière est en effet souvent présentée comme la référence en matière de confort à l’arrière.

Mais la vraie force de la nouvelle 508 se trouvera sans aucun doute dans la connectivité. Avec le lancement du i-cockpit sur le nouveau 3008, cette interface homme-machine s’impose désormais comme la référence sur le marché. Elle arrive donc sur la nouvelle 508, avec la fonction Mirror Screen compatible avec Android Auto, CarPlay, et le pack Peugeot Connect avec Tom-Tom Traffic.

Côté assistance à la conduite, la 508 fait un bond dans le futur, proposant des technologies plutôt dignes des marques premium. Ainsi, sur les finitions les plus hautes, la nouvelle 508 offrira un système de vision de nuit qui détecte toute présence humaine jusqu’à 250 mètres grâce à une caméra infrarouge, comme sur le dernier DS7 Crossback, actuel fleuron technologique du groupe PSA.

Régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go, aide au maintien de la position dans la voie de circulation, freinage automatique d’urgence et une alerte de risque de collision, reconnaissance des panneaux, la liste des options est longue comme une fiche de commandes chez un constructeur haut de gamme.

L'intérieur récupère le i-cockpit déjà propos sur les 308, 3008 et 5008.
L'intérieur récupère le i-cockpit déjà propos sur les 308, 3008 et 5008. © Peugeot

Bien armée aussi sous le capot, l'hybride pour 2019

Sur ses 6 moteurs essence et 3 diesel, la Peugeot 508 adopte la nouvelle boîte automatique 8 vitesses EAT8. Deux nouvelles motorisations essence sont au programme avec le moteur 1,6L Puretech et des puissances de 180 et 225 chevaux. Cette dernière version, la plus poussée, sera proposée en GT uniquement, avec un mode sport et la suspension pilotée.

La nouvelle 508 ne propose qu’une seule version en boite mécanique 6 vitesses, l’entrée de gamme diesel, avec la motorisation BlueHDi 130 chevaux. Trois autres puissances (130, 160 et 180 ch) sont proposées uniquement en automatique.

En 2019, Peugeot a confirmé que la 508 disposera d’une traction essence hybride rechargeable. De quoi offrir une nouvelle alternative dès sa deuxième année de commercialisation. 

En attendant, Peugeot a prévu de lancer la commercialisation de sa nouvelle 508 en septembre. Elle arrive dans une situation de marché assez favorable, puisque ses principales concurrentes, la Renault Talisman (13.330 ventes l'an dernier en France), la Volkswagen Passat (9143 ventes) et la Skoda Superb (3.452 ventes) datent toutes de 2015. Sortie un an plus tôt, la phase 2 de la première 508 s'était tout de même vendue à 10.291 exemplaires en 2017.

508
508 © Peugeot
Pauline Ducamp et Julien Bonnet