BFM Business

Ce constructeur transforme les Ford Mustang en voiture électrique

Charge conçoit des Mustang électriques, à partir de pièces sous licence Ford. Le design rappelle la première génération de la "ponycar".

La tendance néo-rétro électrique touche désormais la Ford Mustang. Charge Automotive, une société londonienne, a ouvert cette semaine les réservations pour son dernier modèle: des Mustangs Mk1 (le numéro de la première génération), mais 100% électrique.

Un modèle inédit, au logo de Charge

Contrairement à Ian Motion en France, ou Electric Classic Cars également outre-Manche, Charge ne restaure pas d’anciens modèles de Mustang, pour en faire une version électrique. Il construit une Mustang neuve, mais sans le célèbre V8, à partir de pièces Ford. Le constructeur américain produit en effet des pièces pour entretenir les Mustang de toutes générations, il met aussi en vente des carrosseries complètes sous licence. De quoi assembler de vieilles Mustangs… neuves. C'est cependant le logo de Charge, une croix faites de petites flèches, et non le poney de la Mustang de Ford qui se retrouve sur la calandre.

Au design plutôt authentique à l’extérieur, quoique beaucoup pus agressif, Charge a adjoint certaines des dernières technologies pour le confort des passagers. Ainsi, cette Mustang Mk1 dispose de phares à LED à l’avant comme à l’arrière, d’un écran tactile, ou encore d’un châssis retravaillé, plus bas, afin d’accueillir le groupe motopropulseur (batteries et moteur électrique). Ces composants particuliers sont achetés à Arrival, une société anglaise spécialisée dans la production de vans électriques.

Le moteur électrique affiche une puissance de 300 kW, l’équivalent de 408 chevaux.
Le moteur électrique affiche une puissance de 300 kW, l’équivalent de 408 chevaux. © Charge

Une Mustang électrique de 408 chevaux

Le moteur électrique affiche une puissance de 300 kW, l’équivalent de 408 chevaux, pour un couple de 1200 Nm. Une Mk1 d’origine avec un V8 4,7 litres ne développe en 1964 que 275 chevaux, mais avec en bonus, le chant inimitable du moteur Ford.

La batterie offre elle une grande capacité, 64 kWh, qui cependant ne se retrouve pas dans l’autonomie. Elle n’est en effet que de 200 kilomètres, de quoi réaliser des trajets du quotidien, pas plus. Le modèle conçu par Charge se positionne clairement comme une sportive, prête à accélérer à fond sur un quart de mile, et non comme une GT pour les longues distances.

Les ingénieurs de Charge viennent en effet du monde de la Formule 1 (Williams, McLaren). Charge Automotive travaille également avec les équipes de Roborace, cette compétition de voitures autonomes qui doit se dérouler avec les courses de Formule E à partir du printemps prochain. Pour pallier à cette autonomie assez faible, la batterie dispose d’un système de recharge rapide 50 kWh DC. Charge Automotive promet ainsi un 0 à 100 en seulement 3,9 secondes. En plus d’être électrique, cette Mustang offre aussi une autre originalité: elle dispose de quatre roues motrices.

Seuls 499 exemplaires de cette Ford Mustang électrique sont pour le moment annoncés.
Seuls 499 exemplaires de cette Ford Mustang électrique sont pour le moment annoncés. © Charge

Des Ford Mustang hybrides, un SUV électriques

Licences payés à Ford pour utiliser les pièces comme le nom Mustang, technologies électriques de pointe, 499 exemplaires seulement: Charge Automotive a conçu un produit d’exception. Le prix est donc en conséquence: 200.000 livres minimum, soit l’équivalent de 230.000 euros. La réservation est sécurisée par un acompte de 5.000 livres (environ 5.740 euros), payables en ligne sur le site du constructeur. Les premières livraisons sont attendues pour septembre 2019.

Charge ne fait peut-être qu’anticiper le futur avec sa Mustang électrique. Ford a en effet dévoilé en septembre son projet de construire d’ici 2020 un SUV électrique avec un design qui rappelle celui de la Mustang. La prochaine génération de la pony-car devrait-elle disposer d’une version hybride.

Pauline Ducmp