BFM Auto

Les trois quarts des Français toujours hostiles au passage à 80km/h

Près des trois quarts des Français se disent contre le passage à 80.

Près des trois quarts des Français se disent contre le passage à 80. - AFP

Un sondage BVA montre que 74% des Français restent contre le passage de 90 à 80 km/h sur une partie du réseau routier. Et 36% des conducteurs estiment déjà qu'ils ne respecteront pas la nouvelle limitation.

Si le gouvernement reste ferme concernant le passage à 80 km/h sur une partie du réseau routier secondaire, cette mesure reste très impopulaire. D'après un sondage BVA réalisé pour la presse régionale, 74% des Français se disent toujours opposés à cette baisse de la vitesse autorisée et 79% pensent que ce ne sera pas efficace pour réduire le nombre de morts sur les routes.

Les communes rurales clairement contre les 80 km/h

"L’opposition est particulièrement forte dans les communes rurales et les villes de moins de 20 000 habitants, les plus directement impactées par la mesure. Le taux des réfractaires y est respectivement de 86 % et 79 %", souligne le journal L'Union.

Un chiffre qui illustre le sentiment "d'une mesure imposée par Paris à la Province", un point que traduisaient déjà certaines enquêtes d'opinion et les réactions d'élus locaux depuis l'annonce de cette décision en début d'année. 

En février dernier, le conseil départemental de Corrèze avait demandé de conserver la limitation à 90. Des députés et sénateurs se sont également mobilisés pour demander l'abandon de ce projet au premier ministre Edouard Philippe. Ce dernier s'estimant d'ailleurs un peu lâché par le président Emmanuel Macron sur ce dossier particulièrement impopulaire, indique un article du dernier numéro du Canard Enchaîné. En mars dernier, Le Monde notait que ce sujet semait déjà la discorde entre Matignon et L'Elysée.

Toujours d'après l'enquête BVA, c'est en agglomération parisienne que la proposition d'opposants à cette mesure se révèle la moins élevée, même si une majorité des sondés, 58%, se disent tout de même contre.

La Bourgogne Franche-Comté, le Centre Val-de-Loire, la Nouvelle Aquitaine et l'Occitanie sont les régions les plus hostiles au passage à 80 avec plus de 8 personnes sur 10 qui se disent opposées.

Les sympathisants LaREM et les jeunes moins hostiles...

Logiquement, c'est chez les sympathisants LaREM (La République en Marche) qu'on trouve le plus de personnes qui se disent favorables à cette mesure, avec 45% des sondés. Les jeunes, entre 18 et 24 ans, avec 40% d'opinions favorables, se montrent également moins hostiles face à cette baisse de la vitesse autorisée que le reste des Français.

...tout comme les conducteurs réguliers

Il est également intéressant de constater que les conducteurs réguliers à l'échelle nationale se montrent également moins hostiles à cette mesure que l'ensemble des Français. 63% des conducteurs de deux roues sont contre mais la proportion descend à 55% chez les conducteurs quotidiens et 51% chez les conducteurs de voitures.

Si la mesure reste donc jugée inefficace par les Français pour réduire le nombre de morts, elle devrait toutefois contribuer à une augmentation de l'activité des radars de vitesse: 36% des conducteurs indiquent en effet qu'ils ne respecteront pas la nouvelle limitation. Un chiffre qui monte à 55% chez les motards, 46% chez les habitants de communes rurales et chez les 25-34 ans. 

Julien Bonnet