BFM Auto

VRAI - FAUX: les effets d'un passage à 80km/h

S'arrêter sur une plus coute distance, perdre peu de temps ou économiser un peu d'argent, que va changer la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80km/h, annoncée ce mardi?

S'arrêter sur une plus coute distance, perdre peu de temps ou économiser un peu d'argent, que va changer la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80km/h, annoncée ce mardi? - Sébastien Bozon - AFP

Alors que la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires devrait passer de 90 à 80 km/h cette année, qu'est-ce qui va changer concrètement pour les automobilistes?

80km/h, c’est une nouvelle limitation de vitesse qui devrait bientôt faire partie du quotidien des Français. Le gouvernement devrait en effet annoncer ce mardi le passage de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80km/h sur les routes secondaires. Mais concrètement, qu’est-ce qui va changer dans le quotidien des conducteurs? Retour sur quelques idées reçues que pose le passage au 80km/h.

Les automobilistes vont perdre du temps: VRAI

Mais dans une infime mesure. Sur un trajet de 100 kilomètres, à vitesse constante, le conducteur mettra seulement 9 minutes de plus à 80km/h qu’à 90. Nos collègues du Progrès de Lyon ont ainsi parcouru à deux reprises deux trajets une fois à 80, une autre fois à 90km/h. L’écart oscillait entre environ 40 secondes et 1 minute, pour au total 2 minutes et 40 secondes de temps de trajet supplémentaires sur 120 kilomètres.

"En baissant la vitesse maximale autorisée à 80km/h, on attend une baisse de la vitesse moyenne de 3 à 4km/h, soit une baisse de 15% environ de la mortalité. Sur des petits trajets de quelques kilomètres, les automobilistes mettront seulement quelques secondes, voire dizaines de secondes supplémentaires", résume Christophe Ramond, directeur des études et de la recherche pour l’association Prévention Routière.

Les automobilistes feront des économies: VRAI

  • Mais difficile de savoir combien, tant les économies de carburant, donc d’argent, dépendent des caractéristiques du véhicule (poids, puissance) et du type de conduite, sportive ou éco. Dans le document transmis aux préfets en décembre pour communiquer sur le passage aux 80km/h, les économies étaient chiffrées à 120 euros en moyenne d’économie de carburant par an.

Selon nos calculs, en nous basant sur le trajet moyen parcouru par un Français chaque année, soit 8.344 kilomètres, les économies ne sont que d’une cinquantaine d’euros, s'il roule avec une berline 4 portes d'une puissance de 5CV fiscaux. Notre automobiliste doit cependant toujours rouler à 80km/h en vitesse constante, soit un comportement peu courant. Selon les conseils de Bison Futé, baisser de 10km/h sa vitesse, permet d'économiser 3 à 5 litres de carburant au 500 kilomètres, soit une baisse de la consommation de 15%.

En passant de 90 à 80km/h, un conducteur peut économiser seulement quelques dizaines d'euros par an.
En passant de 90 à 80km/h, un conducteur peut économiser seulement quelques dizaines d'euros par an. © Emeline Gaube - Source: Automobile Club, ADEME

Cela va engendrer des embouteillages: FAUX

Actuellement, seuls les camions et les conducteurs en permis probatoire roulent déjà à 80km/h. Demain, ce seront donc tous les automobilistes qui rouleront à 80km/h, de quoi engendrer des encombrements, craignent certaines associations de conducteurs.

"Les risques d’embouteillages dépendent plus des infrastructures et du nombre de voies, que de la vitesse, précise Christophe Ramond. Ainsi, quand la vitesse a été abaissée sur le périphérique parisien, les embouteillages n’ont pas pour autant progressé".

  • Les distances de freinage seront réduites: VRAI

Simple calcul mathématique, les distances de freinage seront donc réduites entre 20 et 25%.

A 80km/h, la distance de freinage est donc bien réduite.
A 80km/h, la distance de freinage est donc bien réduite. © Emeline Gaube - Source: permisdeconduire-online.be

Par ailleurs, le champ de vision du conducteur s’agrandira, ce qui doit aider à limiter le nombre d’accident, en lui permettant de réagir plus rapidement.

A 80km/h, le conducteur dispose d'un champ de vision plus important.
A 80km/h, le conducteur dispose d'un champ de vision plus important. © Emeline Gaube - Source: Setra

Le nombre d’accident va diminuer: difficile à chiffrer

C’est ce qu’espère le gouvernement. La baisse généralisée de la vitesse à 80km/h doit surtout faire baisser la gravité des accidents. "A grande vitesse, la voiture absorbe l’énergie issue du choc, poursuit Christophe Ramond. En baissant la vitesse, la cellule de survie du véhicule sera moins endommagée et les passagers mieux protégés".

"C’est une bonne mesure car elle est mathématique. La vitesse est en effet un facteur aggravant dans un accident. Baisser la vitesse à 80km/h ne diminuera pas forcément le nombre d’accidents, mais réduira leur impact, avec une diminution du nombre de blessés et de tués, précise Anne Lavaud, déléguée générale de l’Association Prévention Routière. Cette mesure a aussi un impact collectif. 80% des Français respectent déjà les limitations de vitesse".

La baisse de la vitesse à 80km/h doit surtout réduire la gravité des accidents, en protégeant la cellule de de l'habitacle.
La baisse de la vitesse à 80km/h doit surtout réduire la gravité des accidents, en protégeant la cellule de de l'habitacle. © Emeline Gaube - Sources: Prévention.ch/adilca.com
Pauline Ducamp et Emeline Gaube