BFM Auto

Déconfinement: vers une grande braderie dans les concessions automobiles?

Loyers effacés ou différés, reprise plus généreuse, des promotions apparaissent en concession jusqu’à la fin du mois. Effet d’aubaine avant le plan d’aides du gouvernement ou grosses remises?

"Cette voiture elle est à combien, 16.300 euros? Allez, si je l’ai à 14.000 euros, cela me va". Venir en concession pour faire des bonnes affaires, c’est ce qu’espère ce client au milieu des voitures de la concession Hyundai du Cannet, dans les Alpes-Maritimes. Après deux mois d’arrêt complet de leur activité ou presque, les concessionnaires s’attachent à choyer les potentiels premiers acheteurs.

Loyers gratuits ou différés, coup de pouce à la reprise

"Nous avons accompagné les gens pendant le confinement, nous allons continuer de les accompagner via beaucoup de choses mises en place pour leur permettre d’accéder au renouvellement, souvent sur des véhicules accessibles immédiatement et en participant à notre petite échelle à l’effort commercial", explique au micro de BFMTV Christopher Creton, responsable des ventes au Cannet.

Les marques ont en effet des stocks à écouler, véhicules de démonstration ou voitures d’occasion zéro kilomètre, qui perdent de leur valeur tant qu’ils restent à attendre un propriétaire sur un parking. Plusieurs constructeurs ont donc mis en place des promotions, souvent jusqu'à la fin du mois, comme le recense le site spécialisé L’Argus.

Chez Opel par exemple, sur 5000 voitures en stock, donc disponibles immédiatement, le constructeur propose de faire sauter les trois premiers loyers (après paiement du premier loyer majoré). L’Américain Ford propose une offre équivalente sur environ 11.000 véhicules en stock. L’offre 'Esprit libre' propose pour tout achat d’un véhicule trois mois de loyers offerts mais aussi trois loyers payables en différé.

"Celui qui avait peut-être un peu plus de moyens, avant le covid, et ce n’est peut-être plus le cas aujourd’hui, nous allons essayer de l’accompagner et rendre ce qui n’était plus accessible de nouveau accessible, c’est notre petite contribution à la solidarité", poursuit ainsi Christopher Creton chez Hyundai.

Attirer de nouveau les clients en concession

Ces promotions restent cependant assez classiques dans leurs montants. Effacer trois loyers de 300 euros sur un véhicule de plusieurs dizaines de milliers d’euros, surtout après le virement d’un premier loyer majoré de 3 ou 4000 euros ne revient pas à baisser de 50% le prix d’une voiture. Les concessionnaires ont certes besoin d’écouler les stocks, mais le véritable enjeu est d’engranger de nouvelles commandes dont la fabrication doit être lancée.

Les usines s’étaient en effet arrêtées assez rapidement après le début du confinement, les stocks d’invendus ne sont donc pas insurmontables. L’urgence pour les concessionnaires est aussi de faire rentrer du cash immédiatement, d'où les promos jusque fin mai, avant d’enclencher de nouveau des ventes plus pérennes et solides, pas seulement brader les stocks.

"Les clients qui achètent une voiture neuve, ils en ont déjà une, et donc leur voiture, ils peuvent la garder six mois ou un an de plus, explique ce mardi sur BFMTV Flavien Neuvy, président de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile. Tout l’enjeu pour l’industrie automobile est de réinciter, de donner envie aux Français d’acheter des voitures, plutôt des voitures moins émettrices de CO2".

Vendre les nouveaux modèles lancés ce printemps

C’est par exemple toute la stratégie de PSA. Le groupe ne redémarre ses usines que progressivement depuis cette semaine en France, après les usines étrangères la semaine dernière. Le but: ne pas produire de voitures qui n’ont pas encore trouvé preneur. "L’idée est de rattraper le retard, mais en faisant les choses dans l’ordre", expliquait lundi sur BFM Business Jean-Philippe Imparato, le directeur général de Peugeot. La marque a 200.000 voitures à livrer dans les prochaines semaines. "Nous sommes sur l’idée que le commerce doit tirer l’industrie, poursuit-il. En mai, nous livrons les commandes aux clients, et nous réinstallons le dispositif commercial".

Les constructeurs veulent surtout encourager la vente de nouveaux modèles lancés en mars ou pendant le confinement. C’est le cas de Peugeot, qui propose sur toute commande via son tout nouveau site de vente en ligne d’une voiture neuve en LOA, donc sur les nouvelles 208 et 2008, trois loyers gratuits. Renault propose aussi des loyers compétitifs sur sa nouvelle gamme hybride tout en faisant des promotions sur sa gamme en stock jusqu’à la fin du mois.

Avec ces promotions et un déconfinement très progressif qui ne laisse finalement que trois semaines d’activité en mai, les constructeurs espèrent relancer leurs immatriculations d'ici la fin du mois. Elles avaient chuté de 88% en avril en plein confinement. Pour la suite, reste à connaître le plan du gouvernement de soutien à la filière automobile. Il devrait être annoncé d’ici la mi-juin au plus tard. Les promotions seront alors payés par l'Etat.

Pauline Ducamp