BFM Auto

Déconfinement: Peugeot a 200.000 voitures à livrer à ses clients dans les prochaines semaines

La marque au Lion fait une priorité de la livraison des 200.000 voitures commandées par ses clients, livraisons interrompues il y a 8 semaines avec le confinement, explique dans une interview à BFM Business, le directeur général de la marque Peugeot Jean-Philippe Imparato.

Livrer les voitures en stock, voila la priorité affichée ce lundi par Jean-Philippe Imparato dans Good Morning Business sur BFM Business. Alors que les concessions automobiles rouvrent ce 11 mai, premier jour du déconfinement progressif, le directeur général de la marque Peugeot a mis en avant la volonté d’écouler les stocks auprès des clients.

Ne pas faire de stocks

"J’ai la chance d’être à la tête d’un portefeuille de 200.000 clients qui ont déjà commandé leurs voitures, négocié leur financement, leur reprise d’un véhicule d’occasion. La première chose à faire n’est pas d’en fabriquer, c’est de les livrer", a souligné Jean-Philippe Imparato.

Egalement directeur du commerce du Groupe PSA, il partage avec son PDG Carlos Tavares l’aversion pour le stock qui signifie des immobilisations financières et une perte de valeur pour l’entreprise.

"La première des choses à faire: est d’organiser correctement ce flux sortant, d’une manière assez sereine, pour reprendre la production sans avoir à accumuler les stocks. Et il faut le faire dans des conditions sanitaires parfaites", poursuit Jean-Philippe Imparato.

40% des véhicules en attente d’être livrés sont des utilitaires, des camionnettes et fourgonnettes en grande majorité commandées par des clients professionnels, des entreprises.

100 mètres carré par vendeur dans les concessions

Pour assurer ces livraisons, et d’éventuelles nouvelles ventes, Peugeot accueille dès 8 heures ce matin ses clients dans ses concessions françaises. Pour les accueillir, comme les autres marques, Peugeot a mis en place des conditions sanitaires renforcées, afin de respecter les gestes barrière.

"Nous avons des espaces comme le showroom de 400 mètres carré que vous voyez derrière moi, nous avons volontairement limité l’accès de ce showroom à deux clients et deux vendeurs, ce qui fait 100 m2 par personne, explique Jean-Philipe Imparato depuis la concession Peugeot de Malakoff. Cela nous parait raisonnable". 

Si Peugeot donne ses chiffres de livraisons, peu d’autres marques ont donné les leurs. Le constructeur japonais Toyota estime lui avoir environ 30 à 35.000 voitures qui attendent d’être livrées dans les prochaines semaines. Le mois dernier, le chiffre de 400.000 véhicules en attente de livraison circulait chez les professionnels mais sans que ceux-ci soient capables de donner le détail des ces milliers de véhicules par marque. Le marché automobile français s’est effondré de plus de 88% en avril, un mois pratiquement blanc malgré une reprise timide des livraisons chez les constructeurs français, dont Peugeot, à la fin du mois.

L'épineuse question du plan de relance pour l'automobile

Jean-Philippe Imparato n’en appelle pas pour autant à une prime à la casse massive comme en 2008, afin de soutenir ce marché. "Nous ne sommes pas particulièrement demandeurs de mesures qui conduiraient à tordre le marché dans un sens, qui à la fin seraient néfastes pour l'industrie à moyen terme", a-t-il confié.

Depuis le début de l’année, Jean-Philippe Imparato s’est montré très confiant sur la capacité de Peugeot à respecter la règle des 95 grammes de CO2 de moyenne imposée par l’Europe, ce qui implique de vendre de nombreuses voitures électriques et hybrides rechargeables.

Pauline Ducamp