BFM Tech

Pixel 4: Google dévoile son smartphone concurrent de l’iPhone 11

Le Google Pixel 4

Le Google Pixel 4 - Google

La firme américaine présente sa nouvelle gamme de smartphones, qui devraient se distinguer par leur qualité photo. Le tout à un prix légèrement inférieur à celui du dernier iPhone.

Il restait peu de suspens ce mardi 15 octobre, lors de la conférence de Google. Depuis New York, l’entreprise a dévoilé ses nouveaux smartphones, dont une grande partie des caractéristiques avaient fuité sur le Web. Les Pixel 4 et Pixel 4 XL sont désormais officiels. Concurrents de l’iPhone 11 (à partir de 809 euros), ils seront disponibles en France le 24 octobre, sur le site officiel de Google, ainsi que dans des enseignes spécialisées comme Boulanger ou la Fnac. Le Pixel 4 sera vendu 769 euros, contre 899 euros pour le Pixel 4 XL, en version 64 Go. Il faudra compter 869 euros et 999 euros pour les Pixel 4 et Pixel 4 XL en version 128 Go.

Le Google Pixel 4
Le Google Pixel 4 © Google

Ecran 90 Hz et contrôle par le mouvement

Cette différence de prix est uniquement liée aux variations de format (un écran de 5,7 pouces pour le Pixel 4, contre une dalle de 6,3 pouces pour la version XL). En dehors de cet élément - et de la capacité de la batterie, aucune différence technique ne sépare les deux modèles. Ils ont pour point commun leur écran OLED certifié HDR, désormais capable de fonctionner avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, comme le OnePlus 7T. Une technologie d’affichage qui offre une meilleure fluidité. Ils partagent également le processeur haut de gamme Snapdragon 855.

Le Google Pixel 4
Le Google Pixel 4 © Google

Comme l’iPhone 11, le Pixel 4 bénéficie d’une fonction de reconnaissance faciale. Il propose une nouvelle option baptisée Motion Sense, évoquée depuis plusieurs semaines. Un capteur placé au-dessus de l’écran analyse les mouvements de l’utilisateur, qui peut contrôler le smartphone par de simples mouvements. Il est par exemple possible de changer de morceau de musique d’un passage de sa paume devant l’appareil. Déjà aperçues sur d’autres mobiles comme le LG G8, ces fonctions devront démontrer leur utilité et leur fiabilité.

Le Google Pixel 4
Le Google Pixel 4 © Google

Un second appareil photo

Mais ces nouveaux smartphones Google sont surtout attendus sur le terrain de la photo. En 2018 et 2019, les Pixel 3 et Pixel 3a s’étaient ainsi révélés particulièrement talentueux dans le domaine, malgré leur unique capteur photo. Les Pixel 4 et Pixel 4 XL bénéficient désormais d’un double module caméra. Contrairement à l’iPhone 11, dont le second appareil photo est un ultra grand angle, les Pixel profitent d’un téléobjectif, dédié au zoom, notamment pour produire de meilleures photos de portrait.

Google promet un zoom x3 sans perte en qualité, pouvant atteindre du x8 avec l’aide de ses algorithmes. Les Pixel 4 bénéficient d’une fonction inédite dédiée à l’astrophotographie, capable de fusionner quinze images en une pour afficher de magnifiques objets célestes… à condition que ces derniers soient visibles dans nos environnements urbains. Une option baptisée Frequent Faces est quant à elle capable d’enregistrer les visages familiers pour leur faire bénéficier d’une meilleure mise au point. Par exemple pour privilégier ses enfants au milieu d’un goûter d’anniversaire.

Le Google Nest Hub Max
Le Google Nest Hub Max © Google

L’entreprise a également dévoilé de nouveaux produits pour la maison axés sur les fonctions vocales. Le Google Nest Mini (59 euros, sortie le 22 octobre) succède au Google Home Mini, profitant d’une meilleure qualité de son et de micros plus précis. De son côté, le Google Nest Hub Max (229 euros, sortie le 4 novembre) prend la forme d’une grande tablette de 10 pouces fixée sur un haut-parleur. La machine est pensée pour afficher des informations personnalisées pour chaque membre de la famille, grâce à la reconnaissance faciale. Elle est équipée d’une caméra grand angle (127 degrés) qui peut également faire office de caméra de sécurité.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech