BFM Business

Le nouveau smartphone de LG vous identifie grâce à vos veines

Le LG G8 ThinQ

Le LG G8 ThinQ - BFMTV.COM

MWC 2019 - Le dernier smartphone signé LG, baptisé G8 ThinQ, comporte une technologie de déverrouillage par authentification des veines de la main. Une approche d'identification originale mais pas totalement sûre.

Nos veines nous rendraient-elles plus facilement identifiables que notre visage? Le constructeur sud-coréen LG Electronics est parti de ce postulat pour concevoir son dernier smartphone. Le G8 ThinQ est présenté au Mobile World Congress, le grand salon du mobile qui se tient actuellement à Barcelone.

L’appareil embarque une technologie amenée à repérer et analyser le réseau veineux et ainsi identifier son propriétaire par un simple rapprochement de la main. Cette technologie est connue depuis plusieurs années. En 2015 déjà, Fujitsu l’avait évoquée pour promouvoir son dispositif PalmSecure. La même année, Microsoft avait annoncé le développement d’une caméra à même de voir "sous la peau". L’un de ses centres de recherche avançait une fiabilité de 99% pour cette fonction d’identification biométrique.

LG, un veinard pionnier

LG n’en reste pas moins le premier constructeur à intégrer la reconnaissance de veines à ses smartphones. Le G8 ThinQ bénéficie par ailleurs d’un système de contrôle à distance, notamment du volume sonore - en faisant pivoter sa main de droite à gauche.

Le principe de la technologie d’identification de LG, baptisée "Hand ID", est relativement simple. L’outil combine des capteurs infrarouges à une caméra, pour analyser la largeur et les caractéristiques des veines présentes sur une main, et comparer le modèle obtenu avec celui enregistré. LG avance que la fonction Hand ID est “plus sûre que la technologie de reconnaissance d’empreintes digitales”.

Pourtant, des chercheurs en sécurité informatique ont récemment démontré qu’il était possible de déjouer ce système grâce à de fausses mains en cire, reprenant les réseaux veineux d’une personne. Un porte-parole de Fujitsu, dont le système d’authentification avait été "piraté" par ces mêmes hackers, avait par la suite indiqué qu’une telle technique ne fonctionnerait qu’en laboratoire, et non en conditions réelles.

LG reste conscient des doutes que peut inspirer le système de déverrouillage par identification des veines et laisse le choix à ses clients. Les moins confiants pourront opter pour la reconnaissance faciale, un code PIN ou un simple schéma de déverrouillage. A la différence de son prédécesseur, le LG G8 ThinQ ne devrait pas être commercialisé en France.

Elsa Trujillo, à Barcelone