BFM Business

Pourquoi il est inutile d’acheter un smartphone 5G

-

- - BFMTV.com

MWC 2019 - A l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone, plusieurs fabricants de smartphones ont annoncé l’arrivée de modèles 5G.

Les Sud-coréens Samsung, LG et les Chinois Huawei, Xiaomi ou Oppo ont un point commun: ils viennent tous d’annoncer de nouveaux smartphones compatibles avec la 5G, à la veille de l’ouverture du Mobile World Congress de Barcelone. En 2019, des dizaines d’appareils devraient ainsi arriver sur le marché, dont certains seront vendus en France. Leurs prix sont plus élevés que ceux de smartphones 4G, en raison des composants nécessaires pour se connecter aux nouvelles fréquences utilisées par la 5G. A terme, ces dernières permettront d’accroître considérablement la vitesse de connexion à Internet. Mais en France, l’investissement ne se justifie pas encore.

Le Xiaomi Mi MIx 3 5G
Le Xiaomi Mi MIx 3 5G © Xiaomi

Une démocratisation en 2025

Pour bénéficier de cette connexion bien plus rapide, il ne suffit pas d’avoir un smartphone compatible. Il faut que les infrastructures soient déployées par les opérateurs téléphoniques. Une opération longue et extrêmement coûteuse, qui s’échelonne sur plusieurs années. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), l’institution chargée de réguler les télécoms, a mis en ligne un calendrier de déploiement de la 5G.

D’après l’Arcep l’année 2019 marque le début des tests “grandeur nature” pour le réseau 5G. Il faudra attendre 2020 pour l’ouverture commerciale des services 5G. Un délai qui peut paraître raisonnable, mais qui ne concerne qu’une infime partie des utilisateurs. Ces premiers déploiements marquent la mise en route d’une opération dont les effets mettront plusieurs années à se faire ressentir. Ainsi, l’Arcep affirme que la couverture des grandes villes françaises en 5G sera effective en 2025.

Démonstration de force

A cette date, une part non négligeable de la population française vivra dans une zone couverte et bénéficiera de ce nouveau réseau. Or, selon différentes études, la durée de vie d’un smartphone oscille entre 3 et 4 ans. En 2019, il est donc encore trop tôt pour s’offrir un smartphone compatible. A l’usage, ce dernier n’apportera - dans la très grande majorité des cas - rien de plus qu’un mobile 4G.

Les fabricants ont conscience du décalage entre la commercialisation de smartphones 5G et la mise à disposition des infrastructures nécessaires pour exploiter leur potentiel. Mais pour eux, ces appareils font office de vitrine pour leurs équipes de recherche et développement. Ils s’adressent avant tout à leurs marchés locaux: en Corée du Sud comme en Chine, le déploiement de la 5G constitue un enjeu stratégique majeur.

Grâce à sa capacité bien plus importante que la 4G, ce réseau permettra de faire fonctionner des millions d’objets connectés, de développer la télémédecine ou encore la voiture autonome. Autant de domaines dans lesquels les Chinois espèrent devancer les Américains. Mais autant de justifications qui, pour l’heure, ne concernent pas le consommateur français.

Raphael Grably, à Barcelone