BFM Lyon

Pusignan: le maire baisse ses indemnités pour mieux rémunérer des conseillers

Pierre Grossat, nouveau maire de Pusignan, va toucher moins de 1500 euros bruts par mois, soit en dessous du niveau du SMIC. Une tradition dans cette petite commune.

Il aurait pu prétendre à plus de 2000 euros bruts mensuel. Pourtant, Pierre Grossat, maire divers droite de Pusignan, va toucher moins de 1500 euros. Lui et ses adjoints ont pris la décision de baisser leurs indemnités d'élus pour pouvoir augmenter la rémunération de trois conseillers délégués de la commune.

Une tradition depuis plusieurs années

"Les adjoints descendent leur rémunération d'une centaine d'euros et les conseillers délégués vont pouvoir avoir 400-450 euros bruts. Si on n'avait pas réparti les choses de cette façon, ils auraient eu 230 euros bruts", explique Pierre Grossat au micro de BFM Lyon.

Dans cette commune de 4000 habitants, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, ce partage est un peu une tradition puisque ses prédécesseurs procédaient déjà de la sorte. Pour lui, même si le maire reste décisionnaire, ses adjoints et les conseillers ont des rôles aussi importants.

"On est dans une commune où on a encore des conseillers municipaux, des délégués, des adjoints qui ont un rôle un peu mixte", rappelle Pierre Grossat, entre "rôle politique", "bénévolat" et "rôle de complément" des agents municipaux.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions