BFM Lyon

Métropole de Lyon: Laurent Wauquiez dénonce l'approche "dictatoriale" de la majorité écologiste

Lors d'un déplacement à Chassieu, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes, est revenu sur la fronde des élus contre la majorité écologiste à la Métropole.

Laurent Wauquiez a lancé une nouvelle attaque ce lundi à l'encontre de la majorité écologiste à la Métropole de Lyon. Le président (LR) de la région Auvergne Rhône-Alpes n'a pas hésité à parler de méthodes "extrêmement dictatoriales et très autoritaires" de la part du président écologiste de la Métropole Bruno Bernard.

Ce discours très critique fait suite à la fronde de nombreux élus de la métropole, dont 44 maires, qui avaient dénoncé dans une tribune au JDD, le fonctionnement trop vertical de la métropole dirigée depuis 2020 par une majorité écologiste.

Les élus "ne se sentent plus respectés"

Alors qu'il était en déplacement à Chassieu pour soutenir le candidat de la droite aux élections municipales de la ville qui doit se tenir ce dimanche (l'élection de 2020 a été annulée), Laurent Wauquiez est revenu sur cette colère des élus et les a assurés de son soutien.

"Les élus, quelle que soit leur sensibilité, du centre, centre-droit, centre-gauche, droite ne se sentent plus respectés. Mon devoir, c'est de relayer leur voix et d'essayer de faire en sorte que la Métropole les écoute plus", a expliqué le président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Les élus avaient en effet, accusé la Métropole d'être "à mille lieues des élus municipaux et des citoyens." Elle serait selon eux, complètement déconnectée de la vie et des réalités locales. Ils avaient même menacé Bruno Bernard de "blocage des institutions" si les relations avec eux ainsi que les méthodes de travail ne s'amélioraient pas.

Laurent Wauquiez a annoncé qu'il verrait le président de la Métropole cette semaine et qu'il lui parlerait de ses méthodes et de ses relations avec les élus.

"On doit travailler avec tout le monde (...) Vous devez respecter les gens même ceux qui ne sont pas de votre avis", a appelé le président de la région.

Interrogé à ce sujet sur BFM Lyon, la référente de LaRem à Lyon Sarah Peillon, dit elle, également constater "un problème de gouvernance" au sein de la métropole. Elle déplore toutefois les propos de Laurent Wauquiez et notamment le terme “d'approche dictatoriale”, pas approprié selon elle.

"Je pense que Laurent Wauquiez est mal placé pour donner des leçons de démocratie locale", a-t-elle assuré.

Bruno Bernard avait lui déclaré la semaine dernière lors d'une conférence de presse, que sa porte "restait ouverte aux maires".

Gauthier Hartmann