BFM Lille

Covid-19: un taux d'incidence de 1135 cas pour 100.000 habitants à Roubaix, déjà 33 morts en octobre

Les taux de Roubaix sont sans équivalent en France, où la moyenne s'élevait la semaine dernière à 349. Déjà 33 personnes sont mortes au centre hospitalier en octobre.

C'est un taux d'incidence trois fois supérieur à la moyenne nationale ces derniers jours. Roubaix, dans le Nord, où ce taux s'élève à 1135 cas pour 100.000 habitants, est la ville française la plus touchée par le Covid-19. Son taux de positivité de 22 % est également le plus élevé de la MEL (où le taux de positivité est de 18,5 % pour un taux d’incidence de 676).

Roubaix dépasse ainsi Tourcoing où le taux d'incidence culmine à 953 cas. Les taux de Roubaix sont sans équivalent en France, où la moyenne s'élevait la semaine dernière à 349. À Lille, le taux d'incidence s'élève à 422, avec un taux de positivité de 15%. Ce dernier a augmenté de 55% par rapport au 30 septembre dernier.

33 morts, 95 personnes hospitalisées

Outre ces indicateurs inquiétants, 33 décès liés au Covid ont déjà été enregistrés en octobre, contre seulement deux en septembre, a appris BFM Lille auprès du centre hospitalier de Roubaix. Par ailleurs, 95 patients positifs au coronavirus sont actuellement hospitalisés, dont 12 en réanimation.

Tourcoing et Roubaix se dotent "d'ambassadeurs Covid"

Roubaix et Tourcoing ont ainsi vu leur taux doubler en trois semaines, soit au même rythme que le département du Nord qui est passé de 241 à 483. Confrontées à ces taux alarmants de propagation du covid-19, les deux municipalités vont se doter d'"ambassadeurs covid" pour renforcer la prévention, notamment à destination des quartiers prioritaires.

La campagne va mobiliser "des bénévoles et des professionnels, notamment des centres sociaux et comités de quartier", considérés comme le "meilleur relais" auprès d'une population "assez éloignée de la communication classique institutionnelle", a expliqué la mairire de Roubaix.

Visites suspendues au Centre hospitalier de Tourcoing

Chargés de mener des temps d'échange avec les habitants, de distributions de flyers et de sensibilisation par téléphone, ces "ambassadeurs", également issus de clubs sportifs, bénéficieront d'une formation de l'ARS et d'un guide de communication élaboré en lien avec l'Agence, a précisé la mairie de Tourcoing.

Le Centre Hospitalier de Tourcoing a pour sa part suspendu temporairement ce mercredi les visites pour limiter les risques de contagion. Face "à une recrudescence forte de l'épidémie", l'établissement a également indiqué "amplifier les déprogrammations" des activités.

Fanny Rocher avec AFP