BFM Business

Sarkozy a rendu visite à Ghosn au Japon, avec l'aval de Macron

Nicolas Sarkozy lors de sa visite au Japon le 21 octobre 2019

Nicolas Sarkozy lors de sa visite au Japon le 21 octobre 2019 - Koji Sasahara / POOL / AFP

Mandaté par Emmanuel Macron pour le représenter au Japon fin octobre, l'ancien président en a profité pour rendre visite à Carlos Ghosn, l'ancien PDG de Renault-Nissan poursuivi car soupçonné de plusieurs malversations financières.

L'entretien remonte au 21 octobre. Quelques jours plus tôt, Emmanuel Macron, occupé par un déplacement à Mayotte, demande à Nicolas Sarkozy de le représenter au Japon à l(occasion de l’intronisation de l’empereur Nahurito.

L’ancien président accepte et informe l’actuel locataire de l’Élysée de son intention de profiter de ce voyage pour rendre visite à Carlos Ghosn, l’ex-patron de Renault-Nissan placé sous-haute surveillance au Japon car poursuivi pour plusieurs malversations financières. Le chef de l’État lui donne son aval, croit savoir le Journal du Dimanche.

À l'hebdomadaire, Nicolas Sarkozy affirme avoir eu "une longue conversation" avec Carlos Ghosn. L’entrevue aurait duré une heure et demi à l’ambassade de France à Tokyo. "J’aurais jugé indigne d'être là et de ne pas essayer de le voir", déclare encore l’ancien président.

"Très grand patron français"

Lors de son déplacement au Japon, Nicolas Sarkozy -qui a critiqué le Medef pour ne pas avoir défendu Carlos Ghosn qu’il qualifie de "très grand patron français"- se serait également entretenu avec le Premier ministre nippon Shinzo Abe. Il lui aurait "fait part de l’incompréhension suscitée en France par la dureté du système judiciaire japonais", raconte le JDD.

Après avoir obtenu sa sortie de prison en avril dernier au prix d’un contrôle judiciaire très strict, Carlos Ghosn vit aujourd’hui dans une villa à Tokyo dans l’attente de son procès. Sous surveillance vidéo, ses sorties sont limitées, tout comme les visites qui lui sont accordées. Par ailleurs, l’ancien PDG de Renault-Nissan ne peut entrer en contact avec son épouse, Carole Ghosn, même par téléphone.

dossier :

Nicolas Sarkozy

Paul Louis