BFM Eco

Réforme des retraites: le Medef estime qu'une mesure d'âge est "absolument indispensable"

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a dit "continuer de penser qu'il faut une mesure d'âge" dans le projet de loi sur les retraites pour assurer l'équilibre financier du système.

Le gouvernement va-t-il retirer l'âge pivot de 64 ans du projet de loi sur la réforme des retraites? Le Medef n'y est en tout cas pas favorable. À l'issu d'une réunion à Matignon ce vendredi, le président de l'organisation patronale Geoffroy Roux de Bézieux a dit "continuer de penser qu'il faut une mesure d'âge" pour assurer l'équilibre financier du système de retraites. 

"C'est absolument indispensable et c'est ce qu'on dira dans les futures discussions sur les méthodes de financement", a-t-il ajouté. 

Le patron des patrons a également indiqué avoir pris connaissance des simulations sur les chiffres des nouvelles mesures prévues dans le projet de loi, notamment "l'adaptation du temps partiel au moment de la retraite et le minimum contributif à 1000 euros". "Dans l'état actuel des négociations, c'est à peu près 500 millions d'euros supplémentaires de dépenses", a-t-il affirmé. 

"Si on y arrive pas en trois mois, on y arrivera jamais"

Alors que le gouvernement a accepté l'idée de la CFDT d'organiser une conférence de financement sur le système de retraites, Geoffroy Roux de Bézieux a dit attendre de ce rendez-vous qu'il permette d'aborder "le déficit à court terme, à moyen terme mais aussi à long terme". 

Cette conférence vraisemblablement être calée sur le calendrier parlementaire devrait durer trois mois. Interrogé sur les chances de parvenir à un accord sur le financement avec les syndicats d'ici là, le président du Medef a déclaré que "si on y arrive pas en trois mois, on y arrivera jamais". 

Paul Louis