BFM Business

La demande d'autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech déposée en Europe qui répondra avant le 29 décembre

Flacons de vaccin et seringues portant le logo de Pfizer et BioNTech, le 17  novembre 2020

Flacons de vaccin et seringues portant le logo de Pfizer et BioNTech, le 17 novembre 2020 - Justin Tallis © 2019 AFP

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont déposé mardi une demande d'autorisation de mise sur le marché de son vaccin en Europe. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire le 29 décembre "au plus tard" pour donner, ou pas, son feu vert.

Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont déposé une demande d'autorisation de leur vaccin contre le Covid-19 auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA), plus d'une semaine après en avoir déposé une à l'Agence américaine des médicaments, la FDA. Si la mise sur le marché est autorisée, les premières doses devraient arriver d'ici la fin de l'année.

La "demande formelle" auprès de l'EMA a été déposée lundi, a indiqué dans un communiqué le laboratoire allemand BioNTech. Mi-novembre, le duo avait présenté son vaccin qui doit être conservé à -80°C. Le sérum serait efficace à 95% pour prévenir le Covid-19, sans effets secondaires graves, selon les résultats de l'essai clinique mené depuis juillet sur 44.000 volontaires dans de multiples pays.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi qu'elle tiendrait une réunion extraordinaire le 29 décembre "au plus tard" pour donner, ou pas, son feu vert à la commercialisation du vaccin contre le Covid-19 développé par l'allemand BioNTech et le géant américain Pfizer.

"Si les données soumises sont suffisamment solides pour conclure sur la qualité, la sécurité et l'efficacité du vaccin, l'EMA (...) conclura son évaluation lors d'une réunion extraordinaire prévue le 29 décembre au plus tard", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

La course au vaccin fait rage. Plusieurs laboratoires sont sur le coup, notamment l'américain Moderna qui revendique un vaccin efficace à 94,1%, selon les derniers résultats. Le laboratoire a également déposé une demande d'autorisation à la FDA, mais pas en Europe contrairement à Pfizer et BioNTech.

Un plan de vaccination en cinq phases

Si la FDA autorise leur distribution. les deux vaccins pourraient être disponibles dès le mois de décembre aux Etats-Unis. Le calendrier est plus flou en France. La Haute Autorité de santé a dévoilé lundi un plan de bataille en cinq phases, à dérouler selon le rythme d'arrivée des vaccins.

Dans un premier temps, les personnes les plus vulnérables seront prioritaires. A l'instar des résidents des Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ephad) et des personnes âgées hospitalisées dans les unités de soins de longue durée. Soit environ 750.000 personnes.

Selon la présidente du collège de la HAS, Dominique le Guludec, environ 30 millions de personnes sont susceptibles de développer des formes sévères de la Covid-19, “soit une petite moitié de la population française”.

Pauline Dumonteil avec AFP