BFM Business

Taxis contre VTC: les pistes du rapport Thévenoud pour organiser la concurrence

Une proposition de loi réformant le secteur doit être prochainement déposée.

Une proposition de loi réformant le secteur doit être prochainement déposée. - -

Le député PS Thomas Thévenoud remet ce jeudi 24 avril à Matignon son rapport sur les relations entre taxis et VTC. Il propose une trentaine de pistes pour déminer le conflit entre les deux. Une proposition de loi devrait être ensuite déposée.

Est-ce la fin de la guerre entre taxis et voitures de tourisme (VTC)? Ce jeudi, le député PS Thomas Thévenoud, mandaté en février par Jean-Marc Ayrault pour désamorcer le conflit entre les deux professions, remet son rapport à son successeur Manuel Valls. L'hiver dernier, les taxis essentiellement parisiens, avaient bloqué les grandes villes pour dénoncer le développement des VTC qui n'ont pas les mêmes contraintes qu'eux.

S'il reçoit le feu vert de Matignon, le député promet de déposer une proposition de loi dans les prochaines semaines reprenant ses principales propositions.

"C'est un rapport équilibré", a estimé l'auteur, ce jeudi matin, sur RMC. Mais si elles paraissent plus favorables aux taxis, il n'est pas certain qu'elles satisfassent pleinement la profession dont la puissance de nuisance est largement supérieure à celle des VTC.

Maraude électronique

Tout d'abord, le rapport ne propose ni course minimale ni délai d'attente avant la prise en charge d'un client par un VTC. Des solutions évoquées cet hiver mais qui ont été retoquées par le Conseil d'Etat.

Côté taxis, Thomas Thévenoud suggère en revanche de développer "la maraude électronique" pour eux. Les clients pourraient ainsi géolocaliser en temps réel les taxis disponibles à proximité, via des applications sur leurs téléphones portables.

En revanche, il veut interdire cette maraude électronique pour les VTC via des applications qui permettent de voir les VTC qui se trouvent à proximité, comme celle proposée par la société américaine Uber.

Il réfute aussi l'idée d'un délai ou d'une course minimum pour les VTC réclamée par les taxis. Selon lui, une telle mesure entraînerait une "rupture d'égalité" et irait à l'encontre du principe de la "liberté des prix".

Enfin, Thomas Thévenoud conteste l'idée qu'il n'y aurait pas assez de taxis à en région parisienne. "Il y a 20.000 taxis contre 3.000 VTC. Pas question d'augmenter le nombre de licences", a-t-il déclaré ce matin sur RMC. De même, il ne propose pas que l'Etat rachète toutes les licences de taxis. " Cela coûterait 4,5 milliards. Ce n'est pas le moment".

Les VTC sous contrôle

Les VTC devraient être immatriculés au niveau régional "pour mieux contrôler notamment l'obligation d'assurance", et devraient avoir "une tarification claire et au forfait". Le rapport recommande aussi d'immatriculer les sociétés de VTC et pas seulement leurs véhicules.

Le rapport propose enfin "des contrôles renforcés et facilités, avec davantage de policiers spécialisés (les fameux "boers") qui disposeraient de "nouveaux moyens de contrôles et de sanctions plus facilement applicables".

|||sondage|||1823

Le titre de l'encadré ici

|||Les principales propositions du rapport:

> tous les taxis devraient être d'une couleur unique
> paiement possible par carte bancaire dans tous les taxis
> forfait pour les courses d'approche (6,86 euros)
> forfait tarifaire pour les aéroports
> généralisation de la géolocalisation

> poursuite du gel des immatriculations des VTC
> diplôme requis pour les chauffeurs de VTC
> interdiction de la maraude électronique
> contrôle technique et assurance obligatoire pour les VTC

P.C avec AFP I vidéo: C. Boisson et L. Baguenault