BFM Business

Goodyear: Titan veut faire une usine "très prospère"

Maurice Taylor, le PDG de Titan

Maurice Taylor, le PDG de Titan - -

Maurice Taylor, le PDG de Titan, a hâte de commencer les discussions, a- t-il dit par courrier électronique à Arnaud Montebourg, ce jeudi 23 janvier. Un peu plus tôt dans la journée, il avait réaffirmé, être toujours prêt à investir sur l'usine Goodyear d'Amiens-Nord.

"Une fois que Titan aura été contacté par Goodyear, Titan commencera à discuter avec tous les syndicats et fera des offres d'emplois jusqu'à au moins 333 salariés". C'est le mail qu'a envoyé Maurice Taylor, patron de Titan, ce jeudi 23 janvier, à Arnaud Montebourg. "Ensemble, nous ferons d'Amiens-Nord une usine très prospère". Il s'est engagé à investir pendant 4 ans.

Ce courrier a été dévoilé par Arnaud Montebourg sur Europe 1. Le ministre du Redressement productif a déclaré : "je remercie M. Taylor. Avant de boire un verre de vin et de lever le coude, comme on dit dans mon pays, on va d'abord travailler à l'installation d'une nouvelle usine, avec au moins 330 emplois". La veille l'Américain avait invité Arnaud Montebourg à boire un verre de vin ensemble.

Le ministre avait averti mercredi soir par courriel l'industriel américain de l'accord conclu entre la direction de Goodyear et la CGT de l'usine d'Amiens-Nord, qui a mis fin à un conflit qui durait depuis bientôt sept ans.

Le dossier s'est donc accéléré puisque ce matin sur RTL, Maurice Taylor déplorait ne pas avoir de nouvelles d'Arnaud Montebourg, Goodyear et de la CGT.

Il avait réaffirmé son envie de reprendre l'usine Goodyear d'Amiens-Nord. Le bouillonnant PDG de Titan a ainsi déclaré : "nous pensons que c'est une bonne, très bonne idée de produire des pneus en France".

"Si nos amis de chez Goodyear nous appellent, cela nous pose aucun problème et c'est exactement ce que j'ai dit à [Arnaud Montebourg]", a-t-il déclaré.

"Nous devons redémarrer l'usine mais avant nous devons déterminer de quoi nous allons parler avec Goodyear, ce n'est pas comme allumer un interrupteur", avait-il affirmé.

Hâte de s'asseoir autour d'une table avec Montebourg

Hier mercredi, la direction de Goodyear et les syndicats ont signé un protocole d'accord pour mettre fin à un conflit de plusieurs mois sur le site d' Amiens-Nord, un accord qui prévoit le triplement des indemnités offertes aux salariés. "Ils auraient pu le trouver il y a bien longtemps", a réagi Maurice Taylor.

L'usine d'Amiens-Nord a été évacuée mercredi soit par les salariés, a indiqué la préfécture de la Somme.

Arnaud Montebourg avait déclaré, le 22 janvier, dans un communiqué que cet accord ouvre la voie à l'offre de reprise de Titan qui sauvegarderait " à peu près 300 emplois" sur le site.

J.M. et D.L.