BFM Business

Rachat de SFR par Numericable: Bruxelles renvoie la balle à Paris

SFR va passer sous le contrôle de Numéricable

SFR va passer sous le contrôle de Numéricable - -

Le Commissaire européen chargé de la Concurrence , Joaquin Almunia, a estimé, ce jeudi 10 avril, que le rachat de SFR par Numericable est un dossier qui "de prime abord, relève des autorités françaises".

Pour Bruxelles c'est à la France de trancher. Ce jeudi 10 avril, le Commissaire européen chargé de la Concurrence, Joaquin Almunia, a jugé que l'examen du projet de rachat de SFR à Vivendi par Numericable est du ressort des autorités françaises plutôt que de la Commission européenne.

"De prime abord, l'opération relève des autorités françaises", a-t-il plus précisément affirmé à des journalistes en marge d'une conférence organisé par l'Autorité grecque de la concurrence à Athènes.

Hasard du calendrier, ce même jeudi, la Commission européenne a annoncé qu'elle procédait à un examen approfondi de la fusion Holcim-Lafarge.

Coordonner les fusions dans les télécoms

Certains observateurs estimaient que la Commission européenne, qui étudie déjà le projet de rachat de l'opérateur mobile allemand E-Plus par l'espagnol Telefonica et l'offre d'Hutchison Whampoa sur O2 Ireland en Irlande, pourrait chercher à récupérer le dossier SFR dans le but d'établir une démarche coordonnée en matière de fusion dans le secteur des télécoms en Europe. Joaquin Almunia a donc laissé entendre, ce jeudi, qu'il n'était pas de cet avis.

Vivendi a retenu samedi 5 avril l'offre de rachat du câblo-opérateur Numericable pour la vente de sa filiale de télécoms, que convoitait aussi Bouygues.

Le rapprochement Numericable-SFR devrait donner naissance à un puissant numéro deux de la téléphonie mobile en France, sans pour autant réduire le nombre des acteurs de ce marché.

J.M. avec Reuters