BFM Business

Vente de SFR: Numericable sourit en Bourse, Bouygues et Iliad grimacent

Numericable profite de la décision de Vivendi en Bourse

Numericable profite de la décision de Vivendi en Bourse - -

A l'ouverture de la Bourse de Paris, ce lundi 7 avril, Numericable est logiquement porté par la décision de Vivendi de lui céder sa filiale télécoms. A l'inverse, Iliad et Bouygues sont pénalisées.

Sans réelle surprise, les valeurs télécoms animent le début de séance de la Bourse parisienne, ce lundi 7 avril. Samedi, Vivendi a annoncé avoir choisi Numericable pour lui vendre sa filiale SFR, au détriment de Bouygues.

Cet accord a logiquement favorisé Numericable en Bourse qui, peu après l'ouverture du marché parisien, bondit de près de 16%. Altice, principal actionnaire du câblo-opérateur a par ailleurs annoncé qu'il rachetait les parts des fonds Cinven et Carlyle dans le capital de Numericable. Selon les termes de l'accord, Altice possèdera 74,6% de Numericable.

Un rapprochement Bouygues- Iliad?

A l'inverse, le perdant Bouygues est sanctionné par les marchés, cédant un peu plus de 5%. "Les administrateurs de Bouygues vont devoir chercher la meilleure des options pour Bouygues Telecom et cette option passe par un adossement. Malheureusement pour eux, il n' y a probablement qu'un seul candidat, et c'est Free. Bouygues se place ainsi dans une position qui n'est pas idéale pour négocier car ils font face à un candidat qui n'a rien à perdre alors que, eux, ont tout à perdre", analyse Virginie Lazes, directrice associée chez Bryan Garnier, interviewée par BFM Business.

Justement, Iliad,la maison-mère de Free, est, elle aussi, pénalisée sur le marché, ce lundi, cédant 6,4%. Si Bouygues avait remporté SFR, Free aurait bénéficié de la vente du réseau de Bouygues Telecom. Ce qui n'arrivera donc pas.

J.M. avec BFM Business