BFM Business

Pourquoi la réforme des retraites concerne directement Orange

Chez Orange, la moyenne d'âge des salariés est d'environ 48 ans.

Chez Orange, la moyenne d'âge des salariés est d'environ 48 ans. - -

L'opérateur télécom fait face à une pyramide des âges inversée, un salarié sur deux ayant plus de 50 ans. Du coup, le groupe suit de très près la réforme des retraites qui pourrait perturber ses plans d'allégement des effectifs.

Certaines grandes entreprises peuvent être directement concernées par l'enjeu de la réforme des retraites. C'est le cas d'Orange. Une partie de son avenir dépend justement de l'ampleur de la réforme de ce chantier du fait de la pyramide des âges de l'entreprise.

Cette dernière prend une forme plutôt étrange: la pointe plantée dans le sol, et la base en l'air. Sur les 100.000 salariés du groupe en France, la moitié a plus de 50 ans.

L'âge moyen est de près de 48 ans, avec 23 années d'ancienneté. Ou comme le résume un cadre du groupe : à côté "chez Xavier Niel (Iliad et Free) ce sont des gamins".

Un levier pour faciliter les réductions d'effectifs

Vu l'âge des troupes, la direction d'Orange regarde de très près la réforme des retraites qui se profile. Car cette pyramide inversée n'a pas que des inconvénients.

Il est vrai les salariés plus anciens sont en moyenne plus chers, "moins malléable et plus arc-boutés sur leurs acquis" pour reprendre les mots d'un gérant.

Mais c'est surtout une situation bien pratique, qui permet au groupe de s'adapter aux difficultés économiques sans faire de plans sociaux. Il suffit d'attendre que les salariés partent à la retraite. L'entreprise prévoit 30.000 départs d'ici à 2020. Seul 1 sur 3 sera remplacé.

Mais la donne pourrait changer en cas de réforme des retraites, l'hypothèse d'un allongement de la durée de cotisation viendrait chambouler ce système bien rôdé. 

Anthony Morel