BFM Business

Netflix sera bientôt présent dans le monde entier, sauf en Chine

-

- - Robert Galbraith - Reuters

Le service de vidéo en streaming Netflix poursuit sa conquête mondiale en s'implantant dans 130 nouveaux pays. Il sera dorénavant présent dans 190 pays à travers le monde, y compris en Russie ou en Inde... mais pas en Chine.

"Aujourd'hui vous assistez à la naissance d'un nouveau réseau global de télévision via internet", a déclaré le cofondateur et directeur exécutif de ce service de streaming, Reed Hastings, lors d'une présentation au salon d'électronique grand public CES de Las Vegas.

Netflix permet avec une cotisation mensuelle de quelques dollars d'avoir accès à un vaste catalogue de films et de séries que l'utilisateur peut regarder quand bon lui semble, à condition d'avoir accès à internet. Le service revendique 70 millions d'utilisateurs.

"Avec ce lancement, les consommateurs à travers le monde, de Singapour à Saint-Pétersbourg, de San Francisco à Sao Paulo, pourront regarder des émissions de télévision et des films en même temps, plus besoin d'attendre. Avec l'aide d'internet nous donnons le pouvoir aux consommateurs de regarder quand ils le souhaitent, où ils le souhaitent, sur n'importe quel support", a ajouté Reed Hastings.

La Chine, une terre qui reste à conquérir

Clin d'oeil aux clients, le service de Netflix s'est ouvert sur ses 130 nouveaux marchés au moment même où Reed Hastings effectuait sa présentation à Las Vegas: "pendant que vous m'écoutez parler, le service vient de s'ouvrir dans presque tous les pays du monde, à l'exception de la Chine, où nous espérons pouvoir nous implanter à l'avenir", a encore dit Reed Hastings.

La Chine, pays le plus peuplé du monde, reste en effet le seul grand trou noir pour Netflix: la compagnie "continue à explorer" ses options pour tenter de s'y implanter, a-t-elle souligné dans un communiqué.

La tâche ne sera pas aisée, les autorités chinoises censurant en effet tous les contenus en ligne qu'elles estiment trop sensibles. Le service de streaming ne sera pas non plus présent en Crimée, en Corée du Nord et en Syrie en raison des restrictions imposées par le gouvernement américain à ses entreprises sur ces territoires.

N.G. avec AFP