BFM Business

SVOD: Hulu, ce rival américain de Netflix qui le suit à la trace

Hulu fait face à la diffusion de programmes TV payants sans publicité par certaines chaînes de télévision elles-mêmes (HBO, notamment).

Hulu fait face à la diffusion de programmes TV payants sans publicité par certaines chaînes de télévision elles-mêmes (HBO, notamment). - Tommaso Boddi- GETTY IMAGES NORTH AMERICA-AFP

Hulu s'est porté acquéreur d'un catalogue de films dont Netflix ne veut plus. Comme son grand rival, il lance aussi un service payant, diffusant films et séries, sans publicité.

Pas toujours facile d'exister à l'ombre de Netflix et ses 65 millions d'abonnés (dont 42 millions aux seuls Etats-Unis).

Actif uniquement en Amérique du Nord, Hulu est à l'affût des moindres mouvements de son puissant rival qu'il tente de suivre ou de copier dans certains cas, avec la bénédiction de ses puissants actionnaires: Comcast (32%), 21th Century Fox (36%) et Walt Disney Company (32%). Ces majors soutiennent ainsi un concurrent frontal à Netflix, dont le succès affecte l'audience des grands réseaux de télévision américaines (Comcast est la maison-mère de NBCUniversal).

Fort de seulement 9 millions d'abonnés, le petit rival américain de Netflix sur les services de SVOD (service de vidéo à la demande) en streaming, propose désormais un service payant (11,99 dollars par mois), permettant d'accéder à de nombreux films et séries TV sans publicité.

Hulu récupère un catalogue de blockbusters

Plus chère de 4 dollars/mois que son service de base, cette option permet surtout à Hulu de mettre fin à une exception. Il imposait des publicités insérées pendant la diffusion sur ses services payants. Ce qui n'était pas le cas de ses deux grands concurrents, Netflix et Amazon (avec son service Prime Instant Video), sans parler de la diffusion de programmes TV payants sans publicité par certaines chaînes américaines elles-mêmes (HBO, notamment).

Hulu continue par ailleurs de proposer un service de SVOD gratuit accessible depuis des PC et certains smartphones connectés à Internet.

Par ailleurs, Hulu s'est empressé, ce qui sera effectif à partir du 1er octobre 2015, de prendre la succession de Netflix qui vient de mettre fin à son partenariat avec le câblo-opérateur Epix.

Ce dernier fournit un large catalogue de films provenant de gros studios de cinéma tels que Paramount et NBC Universal, dont les blockbusters : "Hunger Games: catching fire" et "Transformer: age of extinction".

Frédéric Bergé