BFM Eco

Polémique sur le vaccin de Sanofi: le patron de l'entreprise présente ses excuses aux salariés

Paul Hudson, directeur général de Sanofi

Paul Hudson, directeur général de Sanofi - ERIC PIERMONT / AFP

Après avoir affirmé que les Etats-Unis seraient prioritaires en cas de découverte par Sanofi d'un vaccin contre le coronavirus, le directeur général du laboratoire s'est excusé auprès de ses salariés "pour la situation délicate dans laquelle" il a pu "les mettre".

Ses déclarations ont provoqué une vague d’indignations en France. Mercredi, le directeur général du laboratoire français Sanofi, Paul Hudson, affirmait auprès de Bloomberg que les Etats-Unis seraient prioritaires en cas de découverte d'un vaccin contre le coronavirus. Une position justifiée selon lui par le soutien financier important apporté par l’administration américaine.

Quelques heures après, les représentants de l’entreprise en Europe ont été contraints de nuancer ces propos. Conscient d’avoir mis ses équipes dans l’embarras, Paul Hudson s’est fendu jeudi d’un mail d’excuses à destination de ses collaborateurs, révèle L’Obs ce dimanche. 

"Ce qui s'est passé est de ma responsabilité"

"Les 24 dernières heures ont été longues", écrit-t-il. Avant d’expliquer que l’article de Bloomberg "suggérait de manière incorrecte" que Sanofi servirait les Etats-Unis en priorité en cas de découverte d'un vaccin. Reconnaissant néanmoins avoir été maladroit, il poursuit:

"Ce qui s’est passé est de ma responsabilité. J’aimerais présenter mes excuses à chacun d’entre vous pour la situation délicate dans laquelle j’ai pu vous mettre aujourd’hui vis-à-vis de nos clients, des gouvernements, mais aussi des membres de votre famille ou des amis". 

Car "l’article a créé une grande controverse dans plusieurs pays, particulièrement en France et en Allemagne", affirme Paul Hudson qui dit avoir appris de cette séquence qu’"essayer de faire ou de dire la bonne chose ne permet pas toujours d’atteindre le bon résultat". Remerciant l’ensemble de ses salariés qui ont "fait un travail incroyable pour mettre Sanofi en première ligne dans la bataille contre la Covid-19", Paul Hudson se dit "navré que le titre de l’article mette en péril tous (leurs) efforts collectifs". 

Le directeur général de Sanofi rappelle que son intention était surtout d’encourager l’Europe à s’impliquer davantage dans la recherche pour qu’elle soit mieux préparée aux épidémies à l’avenir.

"J’ai interagi avec des médias et défis concernant l’importance critique pour l’industrie et les gouvernements de travailler ensemble afin d’augmenter les capacités de production industrielle des vaccins", souligne-t-il.

Il réitère enfin son ambition de développer et produire un vaccin "en 18 mois" et promet que "si nous venions à réussir, nous n’arrêterions pas avant que chacun ait eu accès au vaccin dont il a besoin, partout dans le monde".

Paul Louis