BFM Business

Volkswagen sort son chéquier pour aider les Allemands à se débarrasser de leurs vieux diesel

Le groupe allemand a relancé le 19 octobre un système de prime à la casse pour faire sortir du parc les diesel les plus anciens.

Le groupe allemand a relancé le 19 octobre un système de prime à la casse pour faire sortir du parc les diesel les plus anciens. - Josh Edelson / AFP

Après une première prime offerte en 2017, Volkswagen propose de nouveau des aides financières pour se séparer de vieux diesel. Ces aides seront plus importantes dans les villes interdisant les voitures au gazole dans leur centre-ville.

Jusqu’à 8000 euros en échange d’un vieux diesel, c’est ce que propose Volkswagen en Allemagne. Le groupe allemand a relancé le 19 octobre un système de prime à la casse pour faire sortir du parc les diesel les plus anciens.

Jusqu'à 10.000 euros pour une Audi neuve

Pour l’achat d’une voiture neuve et la mise au rebut d’un diesel Euro 1 à Euro 4 (immatriculé entre 1993 et 2011), les clients disposeront de 1500 et 8000 euros de réduction. Par exemple, pour l’achat d’une nouvelle Polo, facturée en Allemagne à partir de 13.025 euros, le client bénéficiera d’une prime de 2500 euros. Les autres marques du groupe Volkswagen, comme Audi, Seat ou encore Skoda, proposent des primes équivalentes. Chez Audi, les bonus peuvent atteindre les 10.000 euros.

Volkswagen avait déjà offert une prime similaire à l’été 2017, suite à une grande réunion entre les industriels du secteur automobile et les autorités allemandes pour trouver une issue au dieselgate. 210.000 voitures diesel étaient alors parties à la casse entre août 2017 et juin 2018, soit la durée du dispositif, relate Volkswagen dans son communiqué.

Suite à l'interdiction du diesel dans les grandes villes

Mais plus intéressant, Volkswagen a aussi adapté son dispositif aux véhicules plus récents, les modèles homologués Euro 4 et 5, donc immatriculés entre 2006 et 2015. Une conséquence de l'interdiction du diesel dans certaines villes allemandes, comme Berlin ou Francfort.

S’ils habitent dans l’une des 14 villes d’Allemagne qui vont interdire le diesel dans les mois à venir, les propriétaires de ces modèles disposeront d’une prime baptisée ‘premium’. Elle s’ajoutera au prix de reprise de la voiture, soit une réduction plus importante.

Par exemple, pour l’achat d’une Golf neuve, et la mise au rebut d’une Golf TDI de 2013 estimée à 7500 euros, le client recevra 4000 euros. Cette somme pourra aussi être convertie pour faire baisser le loyer mensuel du véhicule neuf, dans le cadre d’une location longue durée.

Ces incitations devraient cependant rester cantonner à l’Allemagne, contrairement au bonus environnemental de 2017, appliqué également en France. "Ces bonus environnementaux se concentrent sur l’Allemagne, suite à une situation particulière: le bannissement des diesel de certaines villes", nous explique un porte-parole au siège de la marque allemande.

Pauline Ducamp