BFM Business

Qui achète encore des voitures diesel en France?

Depuis le début de l'année, le Dacia Duster est vendu à plus de 80% en motorisation diesel.

Depuis le début de l'année, le Dacia Duster est vendu à plus de 80% en motorisation diesel. - Dacia

Des ventes en chute libre, un prix du gazole en forte hausse, de futures interdictions en centres-villes... mais qui peut bien avoir encore envie de rouler en diesel? Retour sur les arguments encore pertinents de cette motorisation mal-aimée et quelques chiffres de ventes depuis le début de l'année.

Dans une France en pleine "dé-diéselisation", la chute des ventes de voitures neuves roulant au gazole s'accélère. Ces véhicules ne représentaient plus que 36% des ventes de voitures particulières en septembre dernier dans l'Hexagone. Mais qui peut donc bien encore acheter du diesel?

Les gros rouleurs et les fans de SUV

"Cette motorisation reste pertinente pour les grands rouleurs qui font plus de 20.000 km par an. Et même avec un prix du gazole et essence au même niveau, on a toujours une consommation inférieure de 20 à 25% avec un diesel, en comparaison avec une essence de même cylindrée", explique Fabrice Godefroy, président de l'association Diésélistes de France.

En plus des gros rouleurs, le succès des SUV, plus d'un tiers des ventes de voitures neuves actuellement en France, soutient aussi indirectement les ventes de diesel. Des véhicules souvent assez lourds et pour lequel ce choix de motorisation se révèle souvent judicieux. D'après les constructeurs automobiles, l'envolée récente des émissions de dioxyde de carbone (CO2) s'explique d'ailleurs par un report massif des ventes sur l'essence, qui émet moins de polluants comme l'oxyde d'azote ou les particules fines, mais davantage de CO2.

Un allié inattendu: la prime à la conversion

C'est d'ailleurs ce qui explique le fait que la prime à la conversion a, d'une certaine manière, soutenu les ventes de diesel depuis le début de l'année: proposée en neuf et en occasion pour l'achat d'un véhicule émettant moins de 130 g/km de CO2, cette nouvelle prime à la casse favorise mécaniquement cette motorisation.

Intérêt fiscal et à l'usage pour les pros

Les professionnels restent également fortement orientés vers des voitures diesel.

"Le diesel, c'est aussi le carburant des professionnels: il est encore largement favorisé fiscalement, avec une TVA récupérable à 100% sur un utilitaire et à 80% sur un véhicule léger. Le rééquilibrage avec l'essence ne sera effectif que dans quatre ans", poursuit Fabrice Godefroy. 

Au-delà de cet avantage fiscal encore important, le diesel conserve des propriétés intrinsèques qui le rendent plus pertinent à l'usage dans certains cas: 

"Sur des fourgonnettes et des véhicules de livraison, le moteur diesel offre environ 40% de plus de couple qu'un moteur essence de puissance équivalente, cela reste donc essentiel pour des artisans et des chauffeurs livreurs". 

Vérifications en chiffres

Des constats que l'on retrouve dans les chiffres de ventes détaillés et fournis par notre partenaire AAA Data. La part des ventes de diesel neufs chez les pros est passée de 62% à 54% entre 2017 et 2018, mais la baisse reste bien moins importante en proportion que chez les particuliers: le gazole représente en effet 24% des ventes depuis le début de l'année, contre 32% l'an dernier.

Même chose pour la répartition géographique des ventes: le département des Hauts-de-Seine, qui concentre notamment de nombreux sièges d'entreprises, est celui où on achète le plus de véhicules diesel neufs (55% des ventes depuis le début de l'année) mais le moins en occasion (48% des ventes).

Sur ce marché de l'occasion, on constate également que les ventes de diesel restent importantes dans des départements où le revenu moyen est plus faible que dans le reste de la France. En Lozère, dans le Gers, les Ardennes, la Creuse ou encore le Tarn-et-Garonne, le diesel représente plus de 70% des ventes.

Quelles sont les stars du diesel cette année?

Parmi les modèles les plus achetés à l'échelle nationale, toujours en occasion et diesel: les Peugeot 206 et 207 HDi sont en tête, symboles d'une époque encore récente, où même des modèles compacts étaient vendus en grande partie avec cette motorisation. Mais dans les mois à venir, ces modèles pourraient bien avoir plus de mal à trouver preneur, avec des délais de vente qui s'allongent. 

"40% des possesseurs de diesel ont prévu de changer de comportement, soit en gardant leur voiture jusqu'au bout, soit en essayant de la revendre au plus vite, estime dans l'AFP Guillaume Paoli, cofondateur et dirigeant d'Aramis Auto, spécialiste de la vente d'automobiles en ligne. Sur les voitures urbaines diesel, les prix sont clairement en baisse, parfois de 10 à 15%". 

Et dans le neuf, la Renault Clio, en tête des ventes toutes motorisations confondues, est également le diesel le plus vendu, avec 38.496 unités, soit plus de 40% des ventes totales. Le SUV Peugeot 3008 est deuxième, avec 37.380 exemplaires en version diesel (57% des ventes) suivi du Dacia Duster, où la part du diesel dépasse les 80%. Dans ce top 10, on retrouve également les plus gros modèles comme le Peugeot 5008, le Renault Kadjar ou le Volkswagen Tiguan avec plus de la moitié des ventes en diesel.

Julien Bonnet